Newsletter Cryptoinvestisseur n°1 – 22-1-2022

Ceci est la première lettre sur mes investissements en cryptos.

Je compte faire une lettre hebdomadaire, même si je sens que je vais avoir du mal à certains moments à tenir ce rythme. En effet, je voyage beaucoup et j’aime bien me couper complètement d’internet (et du monde) régulièrement. Ceci dit, il faut bien se fixer des objectifs ambitieux !

J’avais l’idée de commencer cette série en janvier, avant même de savoir qu’il y allait y avoir un krach sur le marché crypto, mais c’est d’autant plus intéressant de commencer dans la tempête !

Le principe est simple, je regarde mon portefeuille global que je tiens sur l’excellent site Coingecko (même si j’ai les vrais détails sur un tableur, cela reste une très bonne estimation fiable à 95%). Comme je suis très diversifié, y compris en cryptos, je ne vais parler que de mes dix premières positions.

A noter que je valorise en général mon portefeuille en dollars, car cela me semble plus facile à appréhender, même si je vis en zone Euro, le marché crypto (comme de nombreux autres) s’expriment toujours en dollars !

Vous voyez dans mon portefeuille global, que je suis très diversifié. Seules les positions significatives dépassant 1 % sont représentées, mais il y en a beaucoup d’autres, comme le montre les nombreuses couleurs de ce graphique. Je ne fais pas figurer non plus ma poche d’euros dédiés aux cryptos, qui représentent encore à l’heure actuelle environ 25% de l’ensemble (qu’il faudrait donc rajouter aux stablecoins et qui contribuent à amortir les baisses… tout en limitant les hausses, mais c’est une question de gestion du risque car le bitcoin pourrait très bien descendre à 20 000 $ ou plus bas, et je serais bien content de pouvoir en ramasser à ces prix).

Notez que le bitcoin n’est pas représenté, même s’il m’en reste un peu, j’ai depuis un certain temps déjà converti en stablecoins, pour engranger une partie des profits assez importants réalisés en 2021. Je rappelle ici que j’ai commencé à investir dans les cryptomonnaies fin 2020… Je suis donc un « nouveau » sur ce marché, même si je ne l’ai pas découvert à ce moment là, mais bien avant. Mais on ne peut pas être partout.

Vous remarquerez aussi que j’ai choisi de ne pas indiquer des valorisations chiffrées, car j’estime que d’une part, cela n’avance à rien de donner ces chiffres dans un monde où la pauvreté est beaucoup trop présente et en même temps où chacun veut davantage paraître que de se contenter d’être, et d’autre part, que cela ne regarde que mon inspecteur des impôts. Je tiens ce blog à titre personnel, comme une sorte de support de réflexion, et si certains peuvent éviter de commettre de grosses erreurs avec leur argent parce qu’ils se sont renseignés un peu plus, et bien tant mieux !

  1. The Winkyverse, qui reste une position spéculative pure et à ce jour encore un peu virtuelle, car en tant que faisant partie du round 2 de la prévente, je suis soumis à une période de vesting avant de pouvoir toucher mes jetons. J’avais d’ailleurs hésité à participer au premier round, mais j’ai opté pour le second pour avoir un vesting plus rapide. A vrai dire, j’aurais sans doute préféré vendre un tiers de ma position au moment où le prix était à X3, mais c’est aussi pour cela qu’il y a du vesting: pour stabiliser le prix. Evidemment, le krach actuel n’aide pas à un lancement serein. Cependant, c’est un projet auquel je crois. Du moins, j’estime que je devrais pouvoir faire du bénéfice et j’ai investi une part de mes gains réalisés en 2021. Au pire, je perdrai ces gains. Ceci dit, mon PRU de départ est de 0.08 € donc je suis toujours dans le vert malgré la chute récente. De toute façon, c’était un pari pour 2022… Et le succès du lancement initial a fait grossir cette ‘déjà grosse) position au point de la catapulter à la première place. Cela ne me rassure qu’à moitié, mais nous sommes dans un monde ultra-spéculatif…
  2. PAXG: Une partie de mes bitcoins se sont transformés en or à deux reprises, en avril puis en septembre. Le PAXG est un peu mon « tracker inverse » sur le bitcoin. Quand ce dernier baisse, je me réfugie dans l’or. Cette position a été divisée par deux car j’ai réinvesti entre temps (sur des positions de swing trading, qui ont elles-même été positives dans l’ensemble, même s’il en reste quelques unes à dénouer).
  3. DAI: ce stablecoin algorithmique a déjà fait ses preuves depuis quelques années. Certes, il a connu des troubles, mais j’ai assez confiance en lui. Une grosse partie est en farming (entre 10% et 20% annuel) sur différentes plateformes.
  4. BUSD: le stablecoin de chez Binance. C’est également Paxos qui le garantie et pour un stablecoin backé par des vraies devises, j’ai davantage confiance en celui-ci qu’en celui de Tether… Cette partie est à moitié en farming et le reste disponible.
  5. ELK: C’est mon projet « nanocap spéculatif » de 2022. J’ai accumulé fin 2021 et le prix a explosé, ce qui explique sa place dans le haut du classement. Je l’utilise pour du farming sur Elk Finance. Cela reste (très) risqué, mais je pense que si le projet ne connait pas de bug majeur, il peut encore aller beaucoup plus haut (beaucoup, beaucoup plus haut). Juste avant le krach, il était encore deux fois plus important et j’avais hésité à vendre une partie. Tant mieux ou tant pis, selon…
  6. TerraUSD: le stablecoin algorithmique de l’écosystème TerraLuna, qui me semble avoir un gros potentiel. Je l’ai découvert assez tardivement, ce qui explique que je n’ai presque pas de tokens LUNA car trop cher aux prix actuels, même si avec la correction, cela peut redevenir intéressant. Du coup, j’ai mis un (gros) pied dans l’écosystème à travers le stablecoin associé. Il n’a pas cillé durant le krach actuel, ce qui est plutôt bon signe. J’ai une moitié en farming.
  7. USDC: Le stablecoin de Coinbase est sans doute le token le plus accepté à travers différentes blockchains. Contrairement à Tether, le backing me semble plus solide, même si je me diversifie… Une bonne moitié est également en farming.
  8. EOS: Ce token est typiquement le style de projet sous-évalué à cause de mauvaises décisions de marketing et de développement, mais qui présente de vrais avantages techniques. Malheureusement, il prend du retard sur ses concurrents et je regrette un peu d’avoir investi. A la base, c’est une position de swing trading de moyen terme. Il se trouve dans ma zone de stoploss (j’utilise souvent des petites zones, pour éviter les pics de volatilité). Actuellement, il a chuté à cause du krach, donc je surveille de près et il se peut que je coupe à tout moment.
  9. BCT (et non pas BTC) qui est une crypto basée sur le carbone. Sa valorisation est délicate (et c’est sans doute une des raisons de sa construction). Il me sert à couvrir mon (mauvais) test sur KLIMA et effectivement, il est plus intéressant que le rebase token auquel il est associé. Il faudrait que j’écrive un article sur les rebase tokens, qui sont très délicats à manier, mais grâce à ma diversification, j’ai pu faire des X2 sur un certain nombre de projets et donc les derniers que je garde, à perte, sont finalement un poids assez léger. Ceci dit, je me sers du BCT en swing trading et mon TP a été frôlé il y a quelques semaines. Maintenant, il se dirige vers ma zone de stoploss…
  10. AVAX: Le réseau Avalanche me semble être un prétendant sérieux. Je suis entré en swing trading, j’ai validé une partie de mes gains, et j’ai gardé une « petite » position pour le moyen terme. Evidemment, le krach n’a pas fait du bien, et il a dévissé encore plus que d’autres… On verra bien ce que ça donne. Autant, j’ai validé des gains conséquents sur Fantom (qui n’apparait donc plus dans ce classement) autant j’aurai dû en faire autant avec AVAX, mais j’ai préféré couper la poire en deux. J’espère que le fruit ne pourrira pas trop vite !

Cette semaine a été très mouvementée et heureusement que j’ai une part importante en stablecoins, mais malgré cela, j’ai entamé une part de mes profits de l’an passé. Ceci dit, quand on investi en cryptomonnaies, il ne faut pas avoir peur de la volatilité. C’est surtout la fin de mon classement qui plombe mon portefeuille, qui par définition, est moins importante en poids relatif. Heureusement !

(Mon portefeuille action est plus calme pour le moment, mais j’ai déjà pris du BX4 car la situation macroéconomique et politique, avec l’Ukraine, m’inquiète…)

Bonne semaine et soyez prudents ! N’investissez que des sommes que vous pourriez perdre et n’oubliez pas que l' »on ne rattrape pas un couteau qui tombe ».

Disclaimer: Tout ce qui est exprimé dans cette lettre ne reflète que l’avis personnel de son auteur et ne constitue en rien un conseil en investissement. Chacun est responsable de ses propres décisions dans la gestion de son patrimoine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.