Newsletter Cryptoinvestisseur n°28 –18-12-2022 – Stress test

Plus de 7 milliards de dollars de retraits sur Binance cette semaine. Quelle banque aurait supporté cela ? Et encore, je ne parle pas du côté instantané des cryptos. Si je veux retirer 10 000 euros de mon compte bancaire, je vous laisse imaginer la paperasse à faire et les justifications à apporter. Ici, cela prend tout au plus quelques heures (pour le moment…).

Source: https://defillama.com/cexs

Les échanges centralisés subissent depuis la chute “surprise” de FTX un véritable stress test.

Deux possibilités émergent:

  • soit les faillites s’enchaînent, à chaque fois rendant plus difficile la situation pour les survivants, en raison de la méfiance grandissante du public; avec évidemment une continuation de la baisse du marché crypto.
  • soit les gros, notamment Binance, prouvent qu’ils sont réellement “SAFU” et financièrement solides; et le point bas sera peut-être atteint (en excluant les facteurs “extérieurs” comme un possible krach boursier, une inflation galopante, un durcissement du conflit en Ukraine, la Chine, etc…)

Bref, comme souvent, l’investisseur n’a pas beaucoup de visibilité.

Du point de vue pragmatique, c’est quand tous les acheteurs sont dégoûtés, que les cours rebondissent. Hors, actuellement, après une semaine de plus de tensions et nouvelle baisse des marchés. il ne reste plus grand monde pour acheter. Bien sûr, rien ne dit que la purge finale ait lieu. Rappelez-vous du creux de la panique Covid en 2020.

Belle chute, mais au final, alors que les effets de la pandémie n’avait pas encore pu se manifester, les cours sont repartis comme si de rien n’était. Bien malin qui aurait pu prévoir cela (évidemment, certaines stratégies pouvaient bien fonctionner tout de même…).

Et bien pour le marché crypto, nous sommes à un niveau équivalent au dernier pic de 2018. La chute a été beaucoup plus marqué que sur les marchés actions. Mais les deux étant liés, parier sur un niveau de rebond actuel revient à parier sur un rebond des actions…

En prenant du recul, une correction supplémentaire de -40/-50% sur le SP 500 n’est pas utopique… Je vous laisse imaginer le cours des cryptomonnaies dans ce cas là…

Ce que j’essaie de montrer, c’est qu’actuellement, non seulement il y a un risque spécifique au secteur crypto avec le stress test de Binance, mais les risques globaux restent présents.

Bien sûr, si les marchés actions s’écroulaient, le rôle “anti-fragile” du bitcoin pourrait se révéler. Mais quoi qu’il en soit, certainement pas avant d’avoir touché un nouveau plus bas.

Autrement dit, l’investissement est, en ce moment encore davantage, un pari sur l’avenir. N’étant pas devin, la meilleure solution reste, pour acheter quand tout le monde a peur, un investissement progressif et régulier, dans des proportions compatibles avec vos ressources.

En attendant, le bitcoin résiste, au détriment de la plupart des altcoins, qui sont dans le rouge vif !

https://quantifycrypto.com/heatmaps 18-12-2022 – 15h CET

L’état de mon portefeuille crypto & quelques remarques sur la méthodologie de valorisation

Mon portefeuille crypto, a perdu -17,04% depuis la dernière newsletter, en comptant purement sans prise en compte des fiats injectés depuis début 2022.

En valorisation totale (en euros), le portefeuille est à environ -49,68% depuis le début d’année (première newsletter). Le DCA partiel lisse un peu la chute du marché crypto global.

Je vais d’ailleurs ajouter un graphique prenant en compte cette entrée de fiats, à travers des stratégies d’investissement progressifs. En effet, c’est plus représentatif de la réalité qui lisse tout de même la chute, même si cela reste très important en valeur !

au 18-12-2022

Remarque: La valorisation est calculée en ignorant les variations EUR/USD; autrement dit, la valorisation en dollars est systématiquement calculée avec la parité de la dernière date actuelle. La courbe réelle est donc légèrement différente, vu que l’EUR/USD a varié durant cette année. Mais peu importe, ce qui compte c’est la valeur actuelle.

On voit bien l’effet du DCA, qui lisse logiquement la perte. Ceci dit, un tel graphique sur mon portefeuille boursier me ferait peur, mais nous sommes sur des cryptomonnaies et donc, il faut supporter cette volatilité !

Notez également que le graphique commence vers 90% (au lieu de 100!) car j’ai débuté mon relevé de données le 22/1/2022 alors que la valorisation “fiat” date de fin 2021. Celle-ci ne correspond d’ailleurs pas uniquement à des euros investis, mais à l’état de mon portefeuille crypto à la fin 2021 (après avoir multiplié mon investissement de départ pendant le fort marché haussier entre fin 2020 et 2021). Je pourrais rajouter cette période, mais comme j’ai commencé le suivi de ce portefeuille avec mes stratégies actuelles en 2022 à la première newsletter , cela me demanderait pas mal de travail de recherche de données et surtout, je n’utilisais pas du tout les mêmes stratégies pendant le marché haussier. Je compte le faire pour faire un bilan complet, mais plutôt à la fin de la période d’investissement initialement prévue (vers 2025 donc).

Pour tout vous avouer, je ne m’attendais pas à dépasser quelques pourcents de mon portefeuille global d’investissement en cryptomonnaies, mais les valorisations ont tellement explosées en 2021, tout en comprenant bien mieux cet univers d’investissement qu’au début, que j’ai décidé de prendre le risque d’une très forte exposition aux cryptomonnaies pendant au moins un temps de halving complet. Je verrai bien en fin de compte si j’ai bien fait…

18-12-2022 – 15h CET

1. BTC: Toujours en tête. J’ai un assez gros ordre d’achat en cours, qui est frôlé pour le moment.

2. USDC: Gros changement dans mes stablecoins. Pour simplifier, j’ai échangé presque tous mes BUSD contre du USDC et un peu de DAI.

3. ETH: L’ETH remonte dans mon classement, mais uniquement parce que j’ai modifié mon allocation de stablecoins.

4. DOT: Le Polkadot contre-performe toujours. Pari long terme, j’accumule (en début de mois).

5. DAI: Le DAI revient fort dans mon classement, puisque j’ai vendu des BUSD que je détenais sur d’autres chaines qu’Ethereum (qui est la seule garantie par Paxos, l’émetteur du BUSD).

6. BNB: J’ai extrêmement fortement hésité à vendre, mais mon ordre à 0,02 BTC ne s’est jamais déclenché. Sans doute étais-je trop gourmand. Il n’y a plus qu’à croiser les doigts quant à la survie de Binance… Du point de vue technique, un rebond a lieu (ou peut avoir lieu, tout dépend sur quel timeframe on se place).

7. EOS: J’attends un petit rebond pour tout convertir en bitcoin. Il peut ne jamais arriver, mais c’est la vie. En attendant, le petit DCA continue. J’espère que je n’ai pas fait l’erreur de le garder trop longtemps.

8. PAXG: Dernière crypto que j’ai sur un CEX, car j’ai un ordre de vente en cours à 0,111 BTC. Ces PAXG ont été acheté contre du BTC vers 0,03 BTC en octobre 2021 donc, cela ne va pas changer grand chose si au final je revend à un « mauvais prix trop tard après un point bas définitif du bitcoin »…

(Je ne compte pas mes tokens MPS, théoriquement à la 9ème place dans mon portefeuille, car ce sont des actions tokenisées. Ceci dit, je pense beaucoup de bien de Mt Pelerin, qui peuvent devenir un acteur assez important en crypto lors du prochain bullrun, s’il y en aura un bien sûr. Ceci dit, si j’investi dans les cryptos, c’est bien parce que je pense qu’il y en aura un ! Je suis à mon exposition maximale sur cette action un peu particulière)

9. HBAR: Pari pris trop tôt, vue la chute du marché, mais les fondamentaux me paraissent en faire un candidat à un achat spéculatif. Evidemment, il faut un marché haussier, comme pour à peu près 99% des cryptos !

10. ARCHETIC (UCO): Un “très ancien” investissement dans un projet français intéressant, au développement lent mais régulier qui revient dans mon TOP 10. Récemment, la blockchain Archetic est passée en main net. Il y a eu donc spéculation sur la valeur de ce token. Dommage que nous sommes en pleine crise post-FTX ! A suivre. (Mon PRU est vers 12,76 €).

L’altcoin de la semaine:

Encore un projet français dans lequel j’ai investi en 2021 sur le long terme: Uniris/Archetic. Ils viennent de sortir leur main net, le projet avance, il y a clairement quelque chose de novateur. Je vous laisse lire leurs livres blanc et jaune (courage!) pour les détails. Il est évident que de lancer un nouveau Layer 1 en 2022, ce n’est pas évident. Wait & See !

18-12-2022 18 h CET

——————————–

Mon objectif global est toujours le même: détenir un maximum de bitcoins à un horizon 2024-2025. Tout le reste n’est qu’un moyen pour y parvenir. Je suis curieux de voir si je n’aurais pas juste mieux fait de garder des bitcoins sans rien faire (même si je commence à deviner la réponse à cette question…)

Le DCA est (toujours) mon ami en ces périodes incertaines.

—————————————–

Notez que ces dix principales positions représentent 80,4 % de mon portefeuille crypto total (fiats de réserve exclus, mais stablecoins inclus). 

Part de bitcoins: 33,2 % (+1,4%)

Part de stablecoins (PAXG et euros fiat en attente de tokénisation inclus): 24,7 % (+3,4%) La part relative a augmenté simplement en raison d’une baisse des cryptos non stables.

Bons investissements et soyez prudents ! N’investissez que des sommes que vous pourriez perdre !

Disclaimer: Tout ce qui est exprimé dans cette lettre ne reflète que l’avis personnel de son auteur et ne constitue en rien un conseil en investissement. Chacun est responsable de ses propres décisions dans la gestion de son patrimoine.

2 pings

  1. […] portefeuille crypto, a perdu +1,94% depuis la dernière newsletter, en comptant purement sans prise en compte des fiats injectés depuis début […]

  2. […] crypto, toujours en progression forte (+14,74%), bien qu’en décélération depuis la dernière newsletter, en comptant purement sans prise en compte des fiats injectés depuis début […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.