Newsletter Cryptoinvestisseur n°30 –16-1-2023 – Un nouvel espoir (bis)?

La semaine dernière, je disais :

Quant à savoir si les plus bas ont été atteints ou pas, je n’ai toujours pas changé d’avis « probablement pas, mais on ne peut jamais savoir… ».

Effectivement, on ne sait toujours pas, mais en tout cas, ça n’a pas empêché le marché crypto, sous l’impulsion initiale du bitcoin, d’exploser à la hausse, d’une manière que l’on n’a pas vu depuis bien longtemps.

Sur la semaine, quasiment tout est vert, voir très vert !

https://quantifycrypto.com/heatmaps au 16/1/2023 14h CET

Attention, il ne faut pas perdre de vue qu’un -40% peut arriver tout aussi bien qu’un +40%. On est dans la crypto !

Surtout que le marché action est toujours à la croisée des chemins. Beaucoup d’indicateurs plaident pour une décrochage massif. Le plafond de la dette US qui vient d’être atteint et quelques grands résultats d’entreprises, ne vont pas aider à calmer les choses.

Personnellement, ce que je vois surtout, et notamment sur les marchés européens, ce sont des très hauts niveaux de cours dans des volumes à la baisse: une combinaison parfaite avant un krach. Je ne parle pas de la tension géopolitique grandissante qui peut atteindre un point critique à tout moment…

Autrement dit, je préfère rester très prudent… Et continuer mon DCA.

En parallèle à mes investissements en DCA (y compris sur le marché action), j’ai fais deux paris relativement décorélés: l’un sur le gaz naturel et l’autre sur la baisse du dollar par rapport à une devise fortement liée à l’or, le Rand sud-africain. Ce sont deux swing trades pouvant durer plusieurs mois selon l’évolution des cours.

En prenant un peu de recul, on voit aussi que la capitalisation crypto total peine à passer les 1000 milliards, (qui correspondent plus ou moins à la MM200 jours d’ailleurs) et que nous sommes à des niveaux clés à la fois sur des graphiques hebdomadaires et journaliers. Bref, une reprise de la baisse est tout à fait possible.

Si j’avais fais un swing trade sur le bitcoin, je prendrais au moins une partie de mes bénéfices maintenant. Ceci dit, je suis sur du long terme sur cette poche d’actifs précise, donc… Wait & See !

Mon graphique d’analyse d’ensemble, avec pleins de choses peu lisibles… Mais ce qu’il faut surtout retenir, c’est qu’il n’y a pas de différence entre un retournement durable de tendance et une petite correction dans une baisse longue… Tout dépend de sa stratégie et donc de son horizon de temps !

L’état de mon portefeuille crypto & quelques remarques sur la méthodologie de valorisation

Mon portefeuille crypto, a eu un gain de valorisation record depuis le début de cette newsletter de +42,41% depuis la dernière newsletter, en comptant purement sans prise en compte des fiats injectés depuis début 2022.

En valorisation totale (en euros), le portefeuille reste cependant à environ -39,69% depuis le début d’année 2022 (première newsletter). Cela montre bien que la baisse globale est loin d’être terminée.

au 16-1-2023
au 16-1-2023

Remarque: La valorisation est calculée en ignorant les variations EUR/USD; autrement dit, la valorisation en dollars est systématiquement calculée avec la parité de la dernière date actuelle. La courbe réelle est donc légèrement différente, vu que l’EUR/USD a varié durant cette année. Mais peu importe, ce qui compte c’est la valeur actuelle en euros.

On voit bien l’effet du DCA, qui lisse logiquement la perte. Ceci dit, un tel graphique sur mon portefeuille boursier me ferait peur, mais nous sommes sur des cryptomonnaies et donc, il faut supporter cette volatilité !

Notez également que le graphique commence vers 90% (au lieu de 100!) car j’ai débuté mon relevé de données le 22/1/2022 alors que la valorisation « fiat » date de fin 2021. Celle-ci ne correspond d’ailleurs pas uniquement à des euros investis, mais à l’état de mon portefeuille crypto à la fin 2021 (après avoir multiplié mon investissement de départ pendant le fort marché haussier entre fin 2020 et 2021). Je pourrais rajouter cette période, mais comme j’ai commencé le suivi de ce portefeuille avec mes stratégies actuelles en 2022 à la première newsletter , cela me demanderait pas mal de travail de recherche de données et surtout, je n’utilisais pas du tout les mêmes stratégies pendant le marché haussier. Je compte le faire pour faire un bilan complet, mais plutôt à la fin de la période d’investissement initialement prévue (vers 2025 donc).

16-1-2023 – 13h CET

Mes stratégies de DCA principales ne se sont pas encore déclenchées. Pour rester simple, je n’achète que si le prix est inférieur à la clôture du mois précédent dans ma stratégie principale. Autrement dit, je n’ai presque rien réinjecté (à part bien sûr mon « gros » ordre sur PAXG).

1. BTC: Toujours en tête. J’ai terminé mon arbitrage LTC/BTC, renforçant ainsi ma poche de bitcoin.

2. USDC: Pas de changement.

3. DOT: Le Polkadot reste de très peu devant l’ETH, et s’est même offert le luxe de progresser légèrement mieux que ce dernier sur la semaine écoulée.

4. ETH: Inchangé.

5. DAI: Inchangé.

6. BNB: Je garde jusqu’à 0,02 BTC au minimum. Si Binance survit, ce qu’il semble faire, il peut y avoir encore une grosse surprise sur l’appréciation de son token maison… Cependant, on voit qu’il peine de plus en plus à garder sa surperformance; ce qui est logique tant que les “petites affaires” du monde de la finance traditionnelle post-FTX ne se sont pas totalement résolues.

7. EOS: J’attends un petit rebond pour tout convertir en bitcoin. Il peut ne jamais arriver, mais c’est la vie. En attendant, le petit DCA continue. J’espère que je n’ai pas fait l’erreur de le garder trop longtemps. L’EOS profite du rebond général, mais tant que ça. C’est bien une indication du désintérêt de ce token, qui aurait pu…

8. HBAR: Inchangé, mais il progresse dans mon TOP 10. Beaucoup de hype sur ce projet. Tant mieux vu que c’est un peu un pari sur cette technologie de sharding dont la valorisation est directement liée à sa vitesse… Il pourrait devenir le Solana de 2023-24…

9. FTM: Le grand retour de Fantom et de sa solution de scalabilité d’Ethereum. Il m’en restait un peu, j’ai continué un très petit DCA mou, mais forcément, avec un +38% sur la semaine, il revient dans mon TOP 10. Il a sans doute été enterré trop tôt, avec le départ de son développeur principal Andre Croje, qui ferait un retour. Malin de partir après vendu dans les plus hauts, pour revenir après que la valorisation est revenu à ras les pâquerettes.. (lien: https://cryptoast.fr/andre-cronje-retour-rumeurs-font-grimper-ftm-fantom/ )

(Je ne compte pas mes tokens MPS, théoriquement à la 9ème place dans mon portefeuille, car ce sont des actions tokenisées. Ceci dit, je pense beaucoup de bien de Mt Pelerin (lien d’affiliation), qui peuvent devenir un acteur assez important en crypto lors du prochain bullrun, s’il y en aura un bien sûr. Ceci dit, si j’investi dans les cryptos, c’est bien parce que je pense qu’il y en aura un ! Je suis à mon exposition maximale sur cette action un peu particulière)

10. ARCHETIC (UCO): Il se maintient péniblement dans mon TOP 10, battant de peu mes nombreux tokens qui comptent pour entre 1 et 2% de mon portefeuille crypto ( NEM, GNO, MOVR, GRT, BIFI, ATOM…). Il y a pas mal de choses qui vont se produire sur ce projet dans les mois qui viennent. A voir comment le marché le valorisera.

L’altcoin de la semaine:

Une autre solution de scalabilité de la chaîne Ethereum est à l’honneur cette semaine, le Fantom (FTM).

Il a été créé en 2018, par la Fantom Foundation. Sans rentrer dans les détails, il s’agit d’un conglomérat d’investisseurs-risques. Autrement dit, il s’agit d’une entreprise qui avait pour but de créer un token efficace pour faire de la DEFI.

On peut dire qu’ils y sont parvenus, mais malheureusement, la DEFI sur Fantom a attiré un peu tout et (surtout) n’importe quoi. On pourrait reprocher la même chose à Solana, à la différence majeure qu’Alameda Research n’a rien à faire dans Fantom. Ceci dit, on reste dans une chaîne clairement faite pour faire gagner de l’argent (comme bien d’autres projets cryptos me direz-vous), avec une certaine concentration des noeuds validateurs dans les mains d’entités financières.

Je ne suis pas assez calé techniquement sur ce sujet, mais la grande majorité des développeurs avec qui j’ai pu discuter sur l’aspect technique de Fantom sont plutôt d’accord sur le fait que c’est une solution peu élégante, mais qui fonctionne. Le principe technique repose sur un mécanisme de consensus nommé Lachesis, basé sur le concept de l’Asynchronous Byzantine Fault Tolerance. Ce dernier permettrait jusqu’à environ 30% de noeuds validateurs malvaillants. Quoiqu’il en soit, le système tourne.

L’autre paramètre important, c’est qu’il reste environ 600 millions de tokens (sur le maximum de 3 175 000 000 prévu fin 2025). Autrement dit, le vesting des investisseurs initiaux et des gains des noeuds validateurs n’est pas terminé, il reste environ 20% de tokens à distribuer, mais le plus gros est fait (d’où d’ailleurs une partie de la chute importante de la valorisation de ce token en 2022). Notez que les investisseurs des différentes ICO ont payés une fraction de centime chaque FTM

Source: Coingecko

Quand on s’intéresse à la valeur du Fantom par rapport au bitcoin, on voit qu’il pourrait y avoir encore une carte à jouer…

Cependant, les volumes (ici sur Binance) sont anémiques par rapport à l’heure de gloire du FTM !

Ceci dit, l’avantage avec les projets soutenus par des financiers, c’est qu’ils vont tout faire pour gagner encore davantage. Or, ce projet, reste techniquement solide.

L’inconvénient avec les projets soutenus par des financiers, c’est que leurs gains peuvent (et se font en général) sur les particuliers qui arrivent un peu tard…

Bref, à chacun de juger de l’opportunité ou non d’investir dans cet écosystème…

16-1-2023 16 h CET

——————————–

Mon objectif global est toujours le même: détenir un maximum de bitcoins à un horizon 2024-2025. Tout le reste n’est qu’un moyen pour y parvenir. Je suis curieux de voir si je n’aurais pas juste mieux fait de garder des bitcoins sans rien faire (même si je commence à deviner la réponse à cette question…)

Le DCA est (toujours) mon ami en ces périodes incertaines.

—————————————–

Notez que ces dix principales positions représentent 82,1 % de mon portefeuille crypto total (fiats de réserve exclus, mais stablecoins inclus). 

Part de bitcoins: 32,9 % (+5,1%) Surtout en raison d’un arbitrage avec LTC, mais aussi en raison de la forte poussée du bitcoin.

Part de stablecoins (PAXG et euros fiat en attente de tokénisation inclus): 18,5 % (-3,5%) En raison de la poussée du marché crypto général.

Bons investissements et soyez prudents ! N’investissez que des sommes que vous pourriez perdre !

Disclaimer: Tout ce qui est exprimé dans cette lettre ne reflète que l’avis personnel de son auteur et ne constitue en rien un conseil en investissement. Chacun est responsable de ses propres décisions dans la gestion de son patrimoine.

1 ping

  1. […] Newsletter Cryptoinvestisseur n°30 –16-1-2023 – Un nouvel espoir (bis)? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.