Newsletter Cryptoinvestisseur n°22 –11-09-2022 – Bulltrap ?

La rentrée offre un peu d’espoir aux cryptoinvestisseurs, avec une certaine reprise. Les marchés actions résistent à leur envie de chuter profondément, malgré une hausse des taux, aux US et maintenant en Europe.

Ceci dit, ce n’est pas parce que le bitcoin ou d’autres cryptos peuvent faire des +10% en une journée, que tout est réglé.

En fait, rien n’est réglé: ni la tension internationale ni les problèmes énergétiques dont les conséquences vont se voir nettement d’ici quelques mois; ni bien sûr l’inflation.

Du point de vue macroéconomique, tout cela est toujours extrêmement inquiétant.

A titre personnel, je continue donc seulement mes DCA en me disant que les prix actuels sont corrects. Un bitcoin vers 20 000 $ n’est probablement pas surpayé sur du long terme, et peut-être (selon la précision de Mme Irma), il n’ira pas plus bas si… Rien de grave ne se produit (voir plus haut !).

Il ne faut pas oublier l’évidence: nous sommes toujours dans un marché baissier, et la MM200 de la capitalisation crypto globale journalière n’a toujours pas été touchée. Autrement dit, le rebond actuel est faible…

(au 11-9-2022)

Si on compare sur 30 jours glissant, on voit bien que tout cela n’est pas net, à part quelques tokens qui s’en tirent bien comme ATOM et EOS (cela tombe bien, ce sont deux actifs spéculatifs de mon TOP 10 !) Mais tout cela repose sur des bases bien fragiles… Je ne parlerai toujours pas du cas du Shiba qui m’inquiète toujours autant sur l’état psychologique global…

(Au 11/09/2022 à 11h CET – Attention, c’est une carte en données mensuelles des derniers 30 jours glissants)

Dans le chapitre « choses incompréhensibles, mais pourtant », on a vu une excessivement forte poussée du jeton LUNA (le nouveau, qui n’offre rien si ce n’est un nom) et LUNC (l’ancien, qui s’est effondré et qui n’offre rien non plus). Ce dernier a été repris en main par la communauté (un peu de décentralisation, partiellement du moins) et bénéficie d’un mécanisme de burn… Ceci dit, à part de la pure spéculation, ill ne faut pas espérer revenir au dollar symbolique. Je ne me suis pas amusé à calculer le nombre de tokens qu’il faudrait brûler, mais c’est astronomique. Par contre, effectivement, celui qui a acheté au plus bas, sans revendre, pourrait faire un joli bénéfice, mais nous sommes au niveau loterie ici…

Pour moi, « l’expérience LUNA » a prouvé trois choses:

  • la création monétaire excessive ne peut mener que vers un effondrement
  • les rendements élevés ne peuvent structurellement pas être durables, surtout s’ils sont bâtis sur du vent.
  • l’écosystème Atom Cosmos, infrastructure sur laquelle est bâti l’écosystème TerraLuna, a supporté le choc, y compris lors de l’effondrement qui en aurait saturé bien d’autres consensus de validations de blockchains (je pourrais être taquin et citer Solana).

Il faut apprendre de cette expérience, et ne pas refaire les mêmes erreurs (je suis sorti de l’écosystème TRON pour cela).

Au 11-09-2022… Le RSI en dit long…
Au 11-09-22… Ceux qui espèrent un retour à 1 $ ou plus vont être déçus…

Le portefeuille crypto aurait dû être positif depuis la dernière newsletter, mais je me suis rendu compte que j’avais fait une erreur dans mon décompte de bitcoins (tout de même de près de 5% de mon portefeuille !) car j’avais mal compté un transfert (plus précisément, je l’ai compté deux fois, sans supprimer la somme sur l’adresse de départ). En conséquence, mon total reporté sur Coingecko était surévalué (depuis plusieurs newsletters, mais je ne vais pas perdre du temps pour corriger, même si je note rigoureusement la moindre opération, car au final, cela ne change qu’au maximum de quelques pourcents la valorisation globale, qui est mise à jour régulièrement de toute façon).

D’autre part, il y a un bug de valorisation du token Spartacus (dont je possède toujours un certain nombre, qui représentent tout de même près de 1,5% de mon portefeuille crypto, par curiosité sur ce rare projet « rebase tokens » qui a survécu l’effondrement général de ce système). Je ne vais pas rentrer dans les détails ici, et cela fait des mois que je me dis qu’il faudrait que je fasse un gros article sur les rebases tokens (ou Ohm forks). Je m’en suis sorti sans pertes, mais uniquement car j’ai fais quelques belles opérations spéculatives et que je suis sorti progressivement avec quelques très bonnes opérations qui ont compensées mes grosses erreurs, comme KLIMA essentiellement…

Tout cela pour dire que Coingecko valorise les tokens à 1 $ alors qu’ils sont vers 25 $, ce qui change tout.. J’ai rajouté leur valeur dans le calcul du portefeuille total, mais les proportions indiquées sur Coingecko sont donc souvent fausses (cela dépend des jours…), par contre, Coinmarketcap ne se trompe pas…

Remarquez en passant qu’il est plus complexe de tenir à jour la valorisation d’un portefeuille crypto, surtout si on s’éloigne des grosses capitalisations et qu’on intègre des cryptos exotiques… Le tableur Excel est essentiel, et cela demande un certain temps si on veut avoir une estimation précise de ses avoirs…

(Rappel: les données de cet indice ne prennent pas en compte les rentrées d’euros fiats, mais seulement la performance « nette », ajouts de liquidités déduites, plus représentative).

Rermarque: la chute à 55,56 est due essentiellement à la correction de mon nombre erroné de bitcoins
-au 11/09/2022 11h00 CET-

1. BTC: Comme indiqué plus haut, j’avais oublié de décompter un transfert, ce qui surestimait le total de mes bitcoins. C’est corrigé. Ils restent ma plus grande poche de cryptos.

2. ATOM: L’écosystème Atom Cosmos est celui qui a le plus progressé parmi les grosses cryptos… Mon PRU est sous 15$ et je ne compte a priori pas vendre (en partie) avant qu’il ne retouche 20 $. A voir évidemment en fonction des conditions de marché et de son prix par rapport à bitcoin ! Le prix a explosé cette semaine. De plus, j’ai vendu mes quelques OSMO contre de l’ATOM. En dollars, j’y ai gagné près de 20%, mais si on compte en ATOM, j’aurai mieux fait de garder ces derniers. Quoiqu’il en soit, cette grosse position correspond à une conviction personnelle sur l’écosystème. Je vais cependant m’alléger, en prenant soit des profits près de 20 $, soit en me protégeant d’une baisse sous mon PRU.

3. BUSD: Légère baisse due à mon (très petit) DCA sur Flow. (J’ai par ailleurs mis une petite part sur Binance à 10% APR, qui vient d’ailleurs de passer à 8%. Je préfère garder le reste au chaud « sur » ma Ledger plutôt que de prendre un risque pour un rendement bien moindre…)

4. ETH: l’Ethereum est en forme, bien que j’ai vendu une partie contre des bitcoins en raison de son niveau relatif très élevé, historiquement parlant. Le Merge se rapproche… Sell the news ?

5. DOT: Le Polkadot fait parti de mes paris à « long terme » (horizon 2024 au moins). Il résiste plutôt bien (mais il faut avouer qu’il a beaucoup baissé ces derniers mois…). Le DCA commence à porter ses fruits.

6. EOS: Sa part augmente dans mon portefeuille, et je compte le vendre contre du bitcoin dès que possible (c’est à dire s ‘il remonte encore un peu… Entre 0,000081 et 0,000090, je compte sortir de ma position trop importante). On est sur des niveaux stratégiques, la MM200 journalière fait office de résistance. On va voir s’il y a un vrai soutien important de gros investisseurs pour pousser au moins jusqu’à 2 $. Je suis cependant à deux doigts de sortir en partie, contre du bitcoin.

7. BNB: Le jeton natif de Binance est toujours en forme et résiste presque étonnamment bien. Je me suis allégé d’un tiers de ma position, contre du bitcoin, contre lequel il est très élevé.

8. PAXG: Inchangé. Je le garde toujours en réserve (à plus de 0,1 BTC, je vend en BTC)… Je vais sans doute considérer des niveaux jusqu’à 0,11 BTC/PAXG, mais l’objectif est le même: faire du swing trading avec BTC pour accumuler ce dernier… J’ai déjà acheté à plusieurs reprises depuis que le BTC a touché les 30 000$. C’est ma dernière cartouche (qui provient d’une « lointaine » époque où le BTC était à plus de 50 000 $ et qu’en conséquence le PAXG n’était pas bien cher en comparaison…)

9. DAI: Je me suis allégé, pour un DCA sur HBAR. Le DAI m’inquiète avec sa trop forte dépendance à l’USDC. A suivre…

10. HBAR: Un projet intéressant dans lequel j’investi en DCA depuis quelques mois à petites doses… Il ne suffirait pas de grand chose pour que le prix explose d’ici un ou deux semestres. Cela reste spéculatif, mais technologiquement, il y quelque chose à tester ici… Des grands noms de la tech, comme LG ou IBM participent. Il faut bien sûr voir ce que cela donne dans des conditions réelles d’utilisation, on reste au stade du projet avancé et « les nouvelles blockchains d’avenir » sont légions…

——————————–

Mon objectif global est toujours le même: détenir un maximum de bitcoins à un horizon 2024-2025. Tout le reste n’est qu’un moyen pour y parvenir. Je suis curieux de voir si je n’aurais pas juste mieux fait de garder des bitcoins sans rien faire.

Le DCA est mon ami en ces périodes incertaines.

—————————————–

Notez que ces dix principales positions représentent 72,5 % de mon portefeuille crypto total (fiats de réserve exclus, mais stablecoins inclus). La concentration augmente logiquement avec ma stratégie de transformer un maximum d’altcoins en bitcoins…

Part de bitcoins: 24,8% (-3,6%) (suite à la correction de mon décompte de bitcoins)

Part de stablecoins (PAXG et euros fiat en attente de tokénisation inclus): 19,3 % (-2 %) (DCA…)

Bonne semaine et soyez prudents ! N’investissez que des sommes que vous pourriez perdre !

Disclaimer: Tout ce qui est exprimé dans cette lettre ne reflète que l’avis personnel de son auteur et ne constitue en rien un conseil en investissement. Chacun est responsable de ses propres décisions dans la gestion de son patrimoine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.