S’adapter aux conditions de marché ou comment investir en cas de crise

Les « meilleurs traders du monde » (ou du moins ceux qui sont reconnus comme tel, avec des salaires en conséquence) peinent en ce moment.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-04-16/hedge-fund-hotshots-suffer-humbling-losses-in-coronavirus-chaos

Donc que peut faire un particulier ?

Se lancer dans l’investissement et le trading ? Parce que forcément, il va s’en sortir mieux ?

https://www.latribune.fr/bourse/bourse-en-pleine-crise-le-courtage-en-ligne-bat-des-records-historiques-844172.html

Oui. Il faut se lancer. Le plus tôt est le mieux. Mais pas n’importe comment.

On apprend mieux pendant les crises. Moi même, j’ai commencé à trader sérieusement pile en 2008/2009 et j’ai donc très rapidement compris ce que le mot volatilité signifiait vraiment. J’ai eu la chance d’avoir déjà une certaine prudence et mes pertes étaient très limitées.

Sans une stratégie dûment réfléchie et testée, on court à la catastrophe. Au mieux, en suivant une méthode cohérente comme pratiquer un investissement progressif et diversifié par exemple, on peut s’en sortir sur le moyen/long terme. Mais cela demande d’être capable de suivre une stratégie réellement et régulièrement. Et ça, croyez-moi, ce n’est pas une capacité donnée à tout le monde.

Je ne suis pas un investisseur particulier, je suis un investisseur très particulier. J’entends par là que je suis un passionné du fonctionnement des marchés et de l’économie en général et que j’ai de l’expérience (une vingtaine d’années dont environ douze de manière réellement active). D’autre part, par mes différentes activités professionnelles et autres, j’ai acquis un certain nombre de connaissances utiles, à commencer par la connaissance de soi, qui me semble être le point fondamental pour réussir durablement en Bourse & co.

La volatilité est élevée en ce moment…

Que fais-je en ce moment ?

Depuis début février/mars, j’ai complètement arrêté d’investir en Bourse. J’étais déjà fortement exposé en BX4 (trackers short du CAC40). J’ai réduit la voilure sur mon portefeuille actions, en vendant une part de mes positions en bénéfice et j’ai commencé à augmenter mon compte de trading.

Actuellement, je ne pratique plus que du day trading tant la volatilité est grande et l’incertitude de la reprise énorme.

Je vois beaucoup trop de signaux contradictoire pour penser réellement que les plus bas ont été atteints. Certes, la Fed et les autres banques centrales mettent le paquet à un degré inédit et cela pourrait suffire. Ou pas. Les dégâts économiques sont énormes (et pas encore quantifiés) et les cours de Bourse, qui rappelons le, ont grimpé en flèche depuis une dizaine d’années, me semblent surévalués.

Notez que je n’ai toujours pas de boule de cristal et donc ce n’est qu’une opinion.

De toute façon, entre le confinement et la volatilité, nous sommes clairement dans un marché de traders.

Cela tombe bien car j’ai à la fois du temps et les compétences pour cela. Si je n’ai pas choisi de passer ma vie au day trading, c’est parce que j’apprécie aussi de faire autre chose que de rester des heures devant des graphiques. L’autre raison, c’est que pour en vivre correctement, il faudrait que je modifie tellement mes habitudes de vie que cela ne m’a pas encore tenté suffisamment. On oublie souvent la tension psychologique qui accompagne des « gros » comptes. Quand on voit les centaines et milliers d’euros défiler en gain ou en perte en quelques minutes, il faut avoir le cœur bien accroché.

C’est pour cela que je préfère la Bourse classique, avec du swing trading sur plusieurs semaines ou mois, parfois même quelques années, le tout couplé avec un investissement progressif et diversifié. C’est beaucoup moins chronophage et plus reposant psychologiquement. De plus, l’expérience m’a prouvé que je ne pouvais être réellement rentable que lorsque j’étais bien dans ma tête et donc dans ma vie. Ce qui est le cas actuellement, mais ce qui ne l’a pas toujours été (comme tout le monde me direz vous).

J’ai cependant toujours gardé un côté trader qui est sans doute un mélange inhabituel entre des styles d’investissement diamétralement opposés. Mais j’ai toujours eu un fonctionnement polyvalent dans tous les domaines, donc… A chacun sa psychologie !

Si je vous explique cela, ce n’est pas pour vous conseiller de vous mettre au trading. Cette activité est un grand piège pour les particuliers. Il n’y a qu’à voir les statistiques des brokers pour s’en rendre compte… En moyenne, plus de 70% des clients sont perdants… Et encore, parmi ceux-là, combien gagnent réellement une somme significative ? Logique, il faut bien que les (quelques) gagnants récupèrent leur argent quelque part…

C’est d’autant plus un piège si on s’y met en ce moment, parce qu’on a le temps… Faire du day trading sans expérience, en confinement, je ne parle même pas du cas où on doit gérer compagne(on) et enfants, est une garantie d’échec. Un échec qui peut être certes constructif et formateur, mais un échec tout de même. Si vous voulez vous y mettre, alors faites le d’abord avec un micro-compte de quelques centaines d’euros. Vous verrez bien si vous arrivez à terminer le mois avec +10% de gains. Si oui, rajoutez un dixième de votre salaire et refaites le tant que vous terminez avec +10% mensuels. Vous verrez qu’au bout de l’année, vous aurez perdu votre argent, mais gagné de l’expérience.

Je ne vais pas renommer mon site en « le trader (très) particulier », même si c’est le cas en ce moment, mais je voulais simplement vous dire que nous sommes actuellement dans un marché de court terme. Le reste, c’est un pari risqué (à moins de voir les choses à très long terme, mais il y a sans doute un meilleur point d’entrée).

Je vous rappelle que je ne donne ici aucun conseil en investissement et que je me contente de vous faire réfléchir avec des exemples pédagogiques.

Soyez prudents !

PS: Je teste à la fois une stratégie de day trading (Forex & CFDs) et Telegram, qui me semble être un réseau social intéressant. Vous pouvez me suivre ici depuis quelques jours:

https://t.me/journaldetrading_investissement

C’est un canal publique, où je poste en temps réel (enfin, le temps d’écrire les trades que je viens d’effectuer) toutes mes activités liées à une stratégie en test final, qui a été justement pensé pour ce genre de situations.

Je me sert surtout de ce canal Telegram comme d’un journal de trading plus simple et facile à utiliser que mon habituel tableau Excel (que je n’abandonne pas pour autant, mais je fais des copier/coller du fil Telegram). Mais c’est plus intéressant d’avoir du public. N’hésitez d’ailleurs pas à faire des remarques ou poser des questions ici en commentaires. Je sais que j’ai mis de côté ce blog depuis trop longtemps, et même s’il est encore très suivie si j’en crois les statistiques de consultations, j’aimerai le redynamiser quelque peu.

« Be Water My Friend… »… Tout est dit.

4 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

    • FredFr sur 1 mai 2020 à 18 h 01 min
    • Répondre

    Bonjour,

    Novice, je lis beaucoup en ce moment. je me suis mis en abonnement sur votre compte telegraph. Je ne regarde que le monde des actions. Mais je suis curieux de découvrir par vos trade le monde du Forex.

    Courage en ces temps incertains sur les marchés financiers. Bon investissement

    Cordialement
    Frédéric

    1. Bonjour et bienvenue,
      Le moment est idéal pour lire et comprendre justement. Le Forex est très complexe, mais pas plus que les actions SI on n’oublie pas qu’il a des effets de levier à manipuler avec précautions. Je teste actuellement une « méta-stratégie » sur ce compte Telegram justement. Cela fait depuis 2008 que je suis actif sur Forex et cela reste compliqué. Ma stratégie principale se fait sur des échelles de temps beaucoup plus longues. Je pense sincèrement que le Forex&CFD n’a pas d’intérêt pour le particulier. Je me considère plus comme trader sur fonds propres, même si je reste (très) particulier. En fait, mon objectif est surtout de démontrer à ceux qui tombent sur mon site que le Forex N’EST PAS ADAPTE aux particuliers, et qu’il ne faut pas écouter ceux qui vantent des méthodes faciles. Cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas s’en sortir, mais ce n’est pas pour rien que la très grande majorité des particuliers se fait avoir ! Bonnes lectures !

    • Monsieur Dividende sur 17 mai 2020 à 15 h 45 min
    • Répondre

    Bonjour,
    Est ce que vous avez un livre à me conseiller pour débuter en forex?
    Merci

    1. Bonjour !
      Franchement… Non… Il n’y a rien de bien folichon en livre sur le Forex en particulier. Il y a autant d’infos sur des sites sérieux que dans les quelques livres disponibles sur le sujet…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.