De l’importance de prendre du recul en trading

Dans toutes les activités, il est bon parfois de faire une coupure. De penser à autre chose, de se reposer, de changer d’air. Bref, de prendre des vacances.

En trading, il en est de même.

Il est essentiel de « faire un break » régulièrement, pour pouvoir redémarrer correctement, en respectant son (ses) système(s) de trading tout en les analysant d’un regard « neuf ».

Prendre du recul n’est pas forcément lié à des vacances. Par exemple, on peut très bien donner la priorité à autre chose, voir même à un autre travail. Ce qui compte, c’est d’être capable de débrancher complètement.

D’une part cela évite de tomber dans des travers du trading, d’entrer dans de « mauvais » automatismes qui ne peuvent que mener à la spirale de la perte. D’autre part, cela évite aussi de se laisser griser par une phase de succès, et là aussi, de tomber dans l’excès d’optimisme, souvent fatal au trader.

Ce recul peut aussi s’exprimer par une vision à plus long terme que l’horizon de trading que l’on a habituellement.

Prenons par exemple le SP500 en données mensuelles.

Que voit-on ?

Une correction assez importante ces derniers jours, MAIS le RSI(14) n’a pas touché la zone surachetée, contrairement aux précédentes grosses corrections (2001 et 2008).

En ce qui me concerne, si le QE3 est lancé, il peut y avoir un gros rebond.

D’autant plus que sur le graphique quotidien, on vient de toucher à deux reprises la MM200, qui offre souvent une bonne résistance. Personnellement, je surveille avec attention la zone des 1220 points, qui serait une très bonne zone de rebond.

Bien sûr, si celle-ci est enfoncée, il risque d’y avoir des dégâts (si par exemple le QE3 n’a pas lieu…).

Et pour le CAC40 bien de chez nous ? Il suivra le mouvement, c’est « sûr ».

Et n’oubliez pas de prendre des trades avec un rapport gain/risque intéressant. Par exemple, mon dernier trade sur le tracker short BX4, dont je sorti il y a quelques temps, quand le CAC rebondissait sur la zone de résistance autour de 3800 points, avait un rapport gain/risque de près de 6.5 (initialement de plus de 7), je suis sorti un peu en avance (c’est mal…) parce que je savais que je n’allais pas pouvoir suivre ce trade correctement (dans ce cas, c’est bien de sortir quand c’est possible), étant en déplacement professionnel. Mon rapport restant par ailleurs très correct.

C’est la seule garantie d’être profitable sur le long terme, et n’oubliez jamais qu’il ne faut pas « forcer » un trade en se disant que presque toutes les conditions sont bonnes, il y aura toujours d’autres trades au succès plus probable. Et en trading, beaucoup de choses dépendent des probabilités

En conclusion, l’investisseur particulier a intérêt à prendre du recul de temps à autre, que ce soit en faisant autre chose que de trader, mais aussi en observant la situation sous un autre angle, de loin…

« Au royaume des aveugles, le borgne est roi » dit-on… Alors, à défaut d’être visionnaire, essayez au moins de voir davantage que les investisseurs aveugles.

1 Commentaire

1 ping

    • lonvik sur 22 septembre 2011 à 9 h 59 min

    Article intéressant et à méditer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.