A quoi servent les moyennes mobiles en trading (2ème partie)

Soutenez ce site par le partage !

Comme je vous le promettais dans la première partie de l’article, publié il y a quelques mois déjà (comme le temps passe vite dans la blogosphère…), je vais vous proposer un exemple de système de trading basé sur les moyennes mobiles qui s’utilise sur des graphiques en données quotidiennes.

Comme je l’ai déjà redis plusieurs fois, chacun doit trouver un système adapté à son rythme de vie et à sa personnalité.

En ce qui me concerne, je n’aime pas passer mon temps devant des graphiques et j’utilise donc rarement des fréquences inférieure à 4 heures, avec une préférence pour des données quotidiennes.

D’autre part, je me couche très rarement avant minuit, donc cela ne me dérange pas du tout de vérifier mes graphiques après la clôture des bougies quotidiennes (donc à minuit). D’autant plus, que la plupart du temps, on peut regarder rapidement en début de soirée pour constater que l’on est très éloigné de la possibilité d’un signal et qu’il est donc inutile de vérifier à nouveau le soir. Ce qui compte, c’est que le trading d’un particulier ne doit pas empiéter sur sa vie privée s’il veut espérer réussir dans la durée, donc il faut éviter des systèmes qui sont incompatibles avec votre emploi du temps.

Ce n’est pas vous qui devez vous adapter à un système, mais votre système qui doit s’adapter à vous !

Le choix de la paire à trader:

Là encore, c’est une affaire de goût. Evitez les paires à fort spreads, même si nous sommes sur des graphiques quotidiens, et que donc le spread n’est pas forcément crucial, c’est tout de même idiot de perdre de l’argent là-dedans alors qu’il y a bien assez de paires offrant un spread “réduit”, disons de 5 maximum.

Regardez donc en priorité des paires comme EUR/USD, GBP/USD, USD/JPY, USD/CHF, EUR/JPY, EUR/CHF, EUR/GBP, USD/CAD, AUD/USD…

Le deuxième point,  c’est de vérifier si vous trouvez facilement une période de moyenne mobile “adaptée”. S’il n’y en a pas, c’est que la paire est probablement en range erratique, et qu’il vaut mieux ne pas la trader avec cette méthode.

Dans mon exemple, je vais choisir l’AUD/USD (pourquoi pas, c’est aussi pour changer un peu de l’euro !). C’est aussi parce que c’est une paire qui a souvent été en tendance ces dernières années… Vous voyez, aucun choix n’est anodin en trading.

Choisir une moyenne mobile adaptée:

Bien évidemment, il existe des centaines de systèmes avec des approches différentes, mais celui-ci utilise une des propriétés des moyennes mobiles:

– le franchissement d’une moyenne mobile donne souvent un signal d’achat ou de vente

une moyenne mobile sert souvent de zone de résistance/support

Pour notre exemple, nous allons utiliser une moyenne mobile simple à 88 périodes.

Le choix de la période peut être arbitraire, à partir du moment qu’elle n’est pas trop courte (disons au moins de 40), car sinon, la moyenne risque de changer de sens trop souvent et de donner ainsi trop de faux signaux.

Personnellement, je choisi la période qui “colle le mieux” aux 4 ou 5 derniers mois de cotations. Il suffit de regarder un graphique et de prendre une période qui offre visiblement des zones de rebonds nombreuses. Evidemment, la période la plus adaptée va changer au fil du temps, mais disons qu’il suffit de regarder à nouveau le graphique tous les mois, ce qui permet d’avoir toujours une moyenne mobile “relativement” adaptée à la situation du moment.

Remarquez qu’il ne sert à rien de chipoter et de perdre du temps en recherchant LA période idéale puisque de toute façon, cette période n’est idéale que dans le passé… Personnellement, je regarde à “la louche”, et au bout de quelques modifications rapides, je tombe sur une périodicité qui ne colle pas trop mal…

(graphique 1600X600 pixels, cliquez dessus pour l’agrandir)

Le principe d’une méthode de trading basée sur une moyenne mobile unique:

Lorsque le prix arrive sur une moyenne mobile, il peut se passer 3 choses:

– soit le prix va rebondir sur cette moyenne

– soit le prix va franchir cette moyenne.

– soit le prix va osciller autour de cette moyenne

Comment savoir ce qui va se passer ?

C’est très simple, vous pouvez prendre une boule de cristal. Et que voyez vous ?

Rien.  C’est normal, pour moi, c’est pareil. On ne peut tout simplement pas savoir ce qui va se passer !

Donc, on va faire comme si chacun des possibilités allaient se réaliser, avec une bonne gestion des risques (money management). Prenons l’exemple d’un système de trading basé sur l’hypothèse que le prix va rebondir sur la moyenne mobile, qui servira donc de résistance/support.

 a) Je détermine si nous sommes long ou court (achat ou vente de la paire):

C’est très simple. Je regarde le graphique, si la dernière bougie clôture sous la moyenne mobile, il faut prendre des positions à la vente, dans le cas contraire, c’est à l’achat !

 b) Entrée sur rebond sur la moyenne mobile:

Pour faciliter la visualisation des niveaux de rebond, j’utilise une moyenne mobile décalée vers la droite d’une journée (autrement dit, on regarde à chaque fois la moyenne mobile de la veille, puisque celle du jour n’est pas encore calculée).

Je place un ordre limite d’achat (ou de vente suivant le sens d’où vient le prix) sur le niveau de la moyenne mobile affichée.

Je place un stop. Son emplacement est crucial pour la stratégie utilisée.

On peut choisir des stops serrés, en sachant donc qu’il y a aura beaucoup de sorties du trade. Il faut donc forcément avoir un rapport gain/risque élevé.

On peut aussi prendre des stops plus larges, avec un ratio gain/risque plus faible (mais au moins voisin de 2 !).

Ensuite, je place mon ordre de prise de profit (en fonction de mon stop donc).

Attention, il ne faut jamais prendre deux positions en même temps sur la même paires (puisque cela reviendrait à doubler sa position et donc son risque), SAUF si elles sont dans des sens opposés.

c) Comportement de la méthode:

S’agissant d’une méthode basée sur des graphiques en données quotidiennes, il peut y avoir de longs semaines sans aucun signal. Un moyen de contourner ce problème est de trader simultanément plusieurs paires (en respectant tout de même un money management global pour éviter de prendre 5 trades en même temps !).

Comme on prend ses positions sur des rebonds, l’idéal est bien sûr les périodes de tendance. Cela signifie aussi qu’en période de range, une telle méthode ne fonctionne pas très bien.

Lorsqu’on identifie un range (moyenne mobile horizontale…), on peut donc rapprocher le rapport gain/risque de 1 (tout en restant strictement supérieur) et effectuer des sorties sur des niveaux clés.  Le mieux, à mon avis, c’est d’arrêter de trader avec cette méthode dès qu’on a identifier un range. Le problème avec cela, c’est que souvent, lorsqu’on remarque qu’on est en range, c’est plutôt vers la fin d’un tel mouvement de consolidation, et donc, il va y avoir une sortie en tendance “sous peu”.

Ce qui compte, comme toujours, c’est de suivre la méthode sans se poser trop de questions.

d) A propos du money management:

Comme il peut y avoir des pertes répétées avant un gros gain, il est important de ne risquer qu’une faible part de son capital. Trader jusqu’à 3 paires simultanément avec un risque de 1% pour chaque position me parait raisonnable. A chacun cependant de décider de ce qu’il appelle raisonnable.

 Remarques:

Tout d’abord, je parle ici de Forex, mais ce genre de stratégie peut fonctionner également sur les actions (à conditions qu’elles soient suffisamment liquides, sinon il va être difficile de respecter son money management et ses stops…).

Comme vous le constatez, il ne s’agit pas ici d’une stratégie complète. Il faut décider notamment des niveaux de stop loss et de prises de profits. Cela dépend notamment de la paire utilisée.

Il n’existe pas de formule mathématique magique qui va vous donner ces niveaux. On ne peut les déterminer qu’avec de l’expérience. On fini par “sentir” le comportement d’une paire et on fixe donc de mieux en mieux ses stops et prises de profits. N’oubliez pas non plus qu’une stratégie doit se tester sur une année ou plus. Donc, il faut toujours commencer en démo ou mieux, sur un tout petit compte.

Il n’y a qu’une personne qui peut acquérir cette expérience, c’est VOUS !

 

 

1 ping

  1. […] et dans la vie, les choses les plus simples sont les meilleures. Je vous ais déjà parlé ici et là de l’utilisation des moyennes mobiles en […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.