Une affaire en or ? (2ème partie)

Vous vous souvenez peut-être de mon article de septembre dernier ? http://www.investisseur-particulier.fr/une-affaire-en-or

J’y disais, que malgré la bulle en cours sur l’or (les articles qui fleurissaient alors donnaiennt l’or à 2000 $), il me paraissait sain et logique que le mouvement haussier marque une pause.

C’est visiblement ce qui s’est passé, et ce n’est peut-être pas encore terminé.

(graphiques en données quotidiennes 1392 × 796 pixels, cliquez-dessus pour l’agrandir)

Quand on regarde ce graphique, on constate plusieurs choses:

– une « dead cross » s’est formée (croisement entre une MM50 et une MM200). On peut faire dire ce qu’on veut aux croisements de moyennes mobiles, mais ce genre de croisement donne tout de même souvent une tendance à long terme. En passant, si ce croisement est invalidé, c’est qu’il se fera dans l’autre sens. Après, c’est une question de placement des stop et des profits…

– une ligne de tendance mineure datant de la crise de 2008 (avec trois zones de contact préalables, entourées en vert) vient d’être brisée

– le RSI n’a pas encore atteint la zone de survente (que je fixe à 20-25 personnellement)

– la tendance haussière globale de l’or ne sera certainement pas remise en question si on a une correction correspondant aux niveaux de Fibonacci de 38 ou 50

Une cible vers 1300 $ ou même 1100$ me parait tout à fait envisageable.

Dans mon article précédent,http://www.investisseur-particulier.fr/une-affaire-en-or , je vous disais que lors de la crise de 2008, le cours de l’or corrigeait environ de 34%.

En données hebdomadaires, mon analyse est toujours valable, à savoir rebond sur la zone de la MM200. Remarquez également que le cours vient de briser nettement la MME50.

(graphique en données hebdomadaires 1219 × 801 pixels, cliquez pour agrandir)

Si vous voulez trader l’or, sur une correction probable, je vous conseille des produits comme les turbos, en choisissant bien le niveau de la barrière désactivante (vers 1825$ par exemple), avec une sortie en deux temps sur 1300 et 1100 par exemple. Par exemple , ce genre de turbo put infini avec un levier d’environ 4 me parait raisonnable (attention, ce n’est qu’un exemple, il en existe d’autres évidement : http://ingturbos.fr/turbos/matieres–premieres/Or/NL0009878545 ).

A titre personnel, je n’utilise pas les turbos (on ne peut pas tout faire !) et me contente très occasionnellement de CFD à faible levier (mais pour du long terme sur de l’or, ce n’est pas forcément une bonne idée). En passant, je rappelle également que je ne trade pas l’or, mais que son évolution m’intéresse évidement… Rappelez-vous également que les turbos sont des produits dérivés à déconseiller au simple particulier…

Une autre approche plus « classique » serait d’entrer en position acheteuse sur l’or une fois la correction faite. En effet, du point de vue fondamental, rien ne plaide réellement en une perte de la valeur de l’or (côtée en dollars je le rappelle) d’ici la fin de la décennie… Un exemple parmi d’autres signes: l’état de l’Utah aux USA a reconnu légalement l’or et l’argent comme forme de monnaie acceptée dans le règlement de transactions financières.

Accessoirement, prévoir un petit achat d’or physique une fois la correction faite peut s’avérer être une bonne idée si on est un peu pessimiste.

Je vous suggère en passant de regarder la vidéo de Dontigny à ce sujet (on aime ou on aime pas ce qu’il dit, mais c’est un avis peu fréquent en ces temps angoissés):

Merci en passant http://auxinfosdunain.blogspot.fr/ où j’ai vu le lien vers cette vidéo.

Un réponse à “Une affaire en or ? (2ème partie)”

  1. […] La logique voulant que le marché va toujours là où la minorité peut gagner le plus (et donc, où la majorité perd), on constate que l’EUR/CHF est extrêmement haussier. Cela signifie donc qu’une écrasante majorité des traders sont longs sur la paire, espérant une intervention de la BNS pour soutenir l’Euro. Remarquez au passage les fortes positions haussières sur l’argent et l’or, qui plaideraient donc plutôt sur une correction baissière (voir http://www.investisseur-particulier.fr/une-affaire-en-or-2eme-partie ). […]

Ajouter un commentaire