Tempus Fugit (et quelques réflexions sur le long terme)

Je me suis rendu compte que les mises à jour de ce site commencent à dater un peu, vu que le dernier article a été écrit en février dernier…

Je passe à l’occasion pour faire le tri dans les messages pour en valider certains et bloquer les spams et il me semble donc qu’il est grand temps d’écrire quelque chose.

Mon silence s’explique par la combinaison entre quelques problèmes personnels à régler, du genre à saper toute l’énergie mentale qui va au-delà de la fonction de survie, et l’idée que j’ai dis ici, à travers mes articles, l’essentiel de ce que j’avais à dire.

En parallèle, j’ai une vie, disons très chargée, et je voyage beaucoup dès que j’en ai l’occasion, tout en pratiquant diverses activités très consommatrices en temps.

Je continue évidemment à suivre mes portefeuilles, mais tout cela est bien rôdé.

Globalement, je partage mes investissements entre :

  • un investissement boursier progressif combinant plusieurs types de signaux, mais qui reste simple et en conséquence peu passionnant
  • quelques spéculations sur des actions ayant fortement décrochées pour des raisons « externes » (géopolitique, scandale affectant un secteur entier, etc), mais qui restent solides pour viser un rebond qui arrive quasiment systématiquement au moins à +20 ou 30% en quelques mois.
  • quelques convictions personnelles sur le long terme
  • du Forex sans risque (oui, cela peut surprendre), avec un système basé sur des signaux hebdomadaires à « faible » rendement, mais régulier et peu passionnant

Je vais continuer à publier des points périodiquement, en m’appuyant sur certains articles passés, pour voir la différence entre mes hypothèses de départ et le résultat réel à l’arrivée.

L’idée d’un point régulier (par exemple, mensuel) sur mes investissements m’effleure depuis un moment déjà, mais cela fait beaucoup de contraintes, surtout quand je vois qu’il peut s’écouler plus de six mois entre deux articles (si on considère ceci comme un article d’ailleurs…).

D’autre part, il bon parfois de regarder les indices sur de longues périodes… Bien sûr, Trump est là, le monde va mal, la pollution, les guerres, la surpopulation, la pénurie annoncée des ressources… Mais un CAC à 6200 ou 7000 points reste possible. Si cela se produisait, je vous laisse conclure sur ce qui se passera par la suite.

Rien n’empêche que la théorie de l’autruche qui semble prédominer dans le monde ne fonctionne encore très bien pendant une dizaine d’années…

Sans vouloir être alarmiste plus que nécessaire (et pourtant il me semble que c’est nécessaire…), je vous laisse un petit résumé de mes pensées:

http://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/disparition-des-insectes-en-europe-c-est-l-ensemble-de-la-biodiversite-qui-est-en-declin_2427369.html

J’avoue que c’est sans doute cette disparition des insectes qui m’inquiète le plus… Bien plus que les statistiques économiques.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/1281151

A la vue de ces statistiques, on ne peut qu’être convaincu que le modèle sociétal devra s’adapter, d’une manière ou d’une autre.

Notez qu’on parle de « début de l’effondrement économique en 2015 ».

Tout est relatif, n’est-ce pas ?

Cependant, ce qui est certain, c’est que ces courbes sont réalistes et la question est de savoir si l’abscisse est correctement graduée. 2030,2040,2060… Pour moi, et beaucoup de gens, cela change beaucoup de choses. C’est d’ailleurs justement parce que pour les décideurs actuels, le futur est limité par leur espérance de vie qu’ils ne décident pas forcément pour l’intérêt de la génération suivante, qui elle même fera la même chose, jusqu’à ce que…

Pour en revenir à la Bourse, il y aura encore des crises où il faudra garder la tête froide et acheter à bon compte, et il y aura encore des périodes d’extravagance pas nécessairement toujours logiques où il faudra être investi et savoir vendre sur la fin de la montée des cours…

Donc: diversification et investissement progressif devrait encore être intéressants, jusqu’à ce que…

Le reste, et donc l’essentiel, est du ressort et dépendra de la conscience de chacun.

 

 

 

Ajouter un commentaire