L’impact des décisions des Banques Centrales en trading Forex (et en Bourse…)

BCE

Encore un article orienté sur le Forex, mais pas seulement, désolé pour ceux de mes lecteurs qui ne jurent que par les actions et fuient comme la peste les produits dérivés et autres (et très probablement, à raison !).

En ce moment, je ne fais que renforcer mes lignes en Bourse, car nous sommes à une période charnière sur des plus hauts sur les indices. Je trouve que le Marché dans son ensemble est trop cher car artificiellement suspendu grâce à l’action des Banques Centrales (cela n’empêche pas de profiter de certaines opportunités précises) et j’applique donc bêtement ma stratégie d’investissement progressif, tout en surveillant attentivement quelques entreprises intéressantes. Je reviendrais sur tout cela ultérieurement…

D’autre part, j’ai un peu plus de temps libre en ce moment, ce qui me permet de faire un peu de day trading sur Forex.

Oui, cela va à l’encontre de tout ce que je dis régulièrement sur ce site, à savoir qu’un particulier devrait fuir ce type de trading. Effectivement.

D’ailleurs, cela m’arrive très rarement, avec des stratégies dûment éprouvées, dans certaines périodes particulières, car cela me demande:

  • une disponibilité importante, y compris et surtout sur le plan mental
  • des mouvements des devises en phase avec ma méthode (qui fonctionne souvent, mais pas toujours)

Ces deux conditions étant remplies depuis novembre, j’optimise donc quelque peu mes réserves de cash.

Je ne vais pas entrer dans le détail de ma méthode ici, sachez simplement que je travaille sur des graphiques 1 minute et que je me sers surtout de simples moyennes mobiles. Le reste dépend surtout de ma connaissance des mouvements des principales paires de devises (acquise par l’expérience). Cela ne servirait d’ailleurs à rien si je vous livrais les détails, car tout cela demande des réflexes acquis pour ma part depuis 2008. Il faudrait que j’écrive un livre pour pouvoir expliquer correctement tout cela ! Pourtant, à la base, il suffit de regarder des moyennes mobiles…

Et oui, le trading n’est vraiment pas fait pour les particuliers… C’est d’ailleurs pour cela que mon site s’appelle l’investisseur (très) particulier. Tout est dans le « très » !

Mais revenons à notre sujet principal !

Les Banques Centrales et le trading des « news »

Il existe un type de stratégie de trading qui se base sur la publications de données macro-économiques importantes: les « news ». Parmi elles, on peut noter:

  • les publications des chiffres du chômages US
  • les décisions des Banques Centrales concernant les taux d’intérêt

Aujourd’hui, la BCE vient de confirmer (vers 13h45) qu’elle maintenait son Minimum Bid Rate inchangé à 0,05 % et baissé son Deposit Facility à -0.30. C’était ce qui était prévu. Autrement dit, il s’est passé ce que le Marché attendait.

Et pourtant:

EURUSDM1_3-12-2015

Les lignes mauves sont les retracements de Fibonacci de la veille. Le fait que les cours semblent tassés (et les niveaux de Fibo.) et très resserrés vient du fait que la volatilité a explosée !

Entre le plus bas à 13h45 et les plus hauts de 14h45, il y a presque 400 pips !!!

Notez également que lors de la publication des chiffres, le cours a sauté dans tous les sens. L’idée de placer un stop sous les plus bas de la matinée, en se disant « l’euro va monter si la BCE maintient ses taux », qui suit une logique d’ailleurs vraie, aurait tout de même été une mauvaise idée. Ce qui prouve bien que la logique évidente est souvent absente en trading court terme (contrairement à l’investissement sur du long terme où la réalité rattrape toujours tôt ou tard la fiction…)

Dans ce type d’annonce, les mouvements partent dans tous les sens. Personnellement, je ne trade jamais PENDANT une annonce, mais avant ou après. En effet, vous remarquerez qu’à l’approche de l’heure fatidique de 13h45, les mouvements étaient déjà très violents.

Sur les autres paires directement liées à l’euro, c’est la même chose.

Par exemple, l’EUR/GBP, montre le même type de mouvement, avec une énorme volatilité à 13h45:

EURGBPM1_3-12-2015

Par contre, sur des paires indirectement liées, par exemple ici GBP/USD, on voit que le facteur déterminant ici est le mouvement du USD. La composante GBP ne fait que suivre le mouvement de l’euro, puisque le graphique est semblable.

Vous noterez néanmoins que le mouvement de 13h45 ne déclencherait pas quant à lui un stop placé sous les plus bas de la matinée.

GBPUSDM1_3-12-2015

Si on va plus loin dans des devises relativement décorrélées de l’euro, comme la paire USD/CAD, on constate que les mouvements sont très erratiques, mais que la volatilité reste assez faible en comparaison. Les pics se produisent même avant la publication des chiffres…

USDCADM1_3-12-2015

Un autre cas intéressant est l’USD/JPY. Ici on s’intéresse à la composante USD qui dirige la paire. On voit que les mouvements sont du même types que l’EUR/USD, mais inversé (logique!).

Mais surtout, la décorrélation relative de cette paire provoque une plus faible volatilité. C’est d’ailleurs sur cette paire que j’ai effectué mon trade.

Le résultat semble faible, car le trade n’a que capté une très faible partie du mouvement complet, mais disons simplement que j’y ai gagné près de 2% de mon compte de trading pour un risque assez faible.

USDJPYM1_3-12-2015

Ne restant jamais en position sur une annonce, je cherchais à capter la volatilité précédent 13h45, en espérant que la ligne de résistance soit enfoncée quelle que soit la direction finale de la paire.

En effet, si le Marché s’était décidé pour un affaiblissement de l’euro (et donc un renforcement du dollar), il y avait tout de même de bonnes chances que la ligne de tendance haussière soit, du moins provisoirement, brisée sur l’USD/JPY. Cela arrive souvent d’ailleurs qu’il y a ce genre de faux-signaux avant une annonce.

J’espérais donc que, quel que soit le cas de figure, le dernier plus bas (touché ce matin vers 8h30) soit atteint par un pic de volatilité.

Qu’il ait été littéralement enfoncé ne change rien. Evidemment, SI j’étais resté en position, j’aurais pu gagner des sommes folles, mais SI le mouvement avait été l’inverse, j’aurais surtout eu mon stop loss assez serré qui aurait été touché ! Alors que là, en l’espace d’environ 1h30, j’ai pu faire un gain conséquent sans prendre vraiment de risques. Le seul regret que j’ai, si toutefois on peut appeler ça un regret, c’est que j’ai hésité à prendre la moitié de la position avec une sortie sur le niveau de Fibo. de 123.27, qui a été touché quelques minutes après. En effet, on peut penser ce qu’on veut de ces niveaux, mais toujours est-il que le Marché les prend en compte, donc je m’en sers également !

Je vous remet un graphique plus serré pour vous y retrouver dans mes explications.

USDJPYM1_3-12-2015 bis

Ceci dit, l’idée de cet article est de montrer que les pics de volatilité lors d’annonces importantes peuvent être exploités, mais qu’il faut le faire avec prudence et que cela demande une certaine expérience, car le placement des stops notamment, est assez délicat.

De plus, trader directement les paires les plus impactées par une annonce, me semble être dangereux car la volatilité est telle que cela me semble totalement hasardeux et risqué. En effet, les stops ne sont que rarement respectés en cas de très forte volatilité (pour un acheteur, il faut un vendeur en face et vis-versa, dans les mouvements de panique, ce n’est pas toujours le cas). Personnellement, je n’ai jamais compris comment faire, ce qui ne veut pas dire qu’il ne peut pas y avoir de systèmes efficaces pour y parvenir.

Remarquez que les annonces de ce type n’ont pas qu’un impact sur les devises, puisqu’elles mêmes ont une influence sur les entreprises et donc le marché action.

Regardons par exemple le CAC 40 (enfin un CFD du CAC)… J’avoue être assez content de l’achat d’un peu de BX4 vendredi dernier (mais selon une toute autre logique de trading).

Fra40Dec15M1_3-12-2015

Pour en revenir à toutes ces variations, si on se place sur du plus long terme, on voit bien que le stress se gère tout à fait autrement…

Par exemple, le graphique du CAC en données quotidiennes:

Fra40Dec15Daily_3-12-2015

Ne jamais négliger les Banques Centrales

Mais « à long terme, nous serons tous morts »...

 

 

Disclaimer: Cet article ne constitue en aucun cas un conseil d’investissement, mais présente des exemples purement pédagogiques. Chacun est responsable de ses propres décisions en matière financière.

Ajouter un commentaire