Le goût, l’odeur et la couleur… d’un krach

(source: http://lasserpe.blogs.sudouest.fr/tag/bourse)

Aujourd’hui, c’est lundi et j’ai la réponse à ma question du week-end.

Je reconnais ce petit goût amer, cette odeur de brûlé et une couleur rouge prononcée. Oui, on dirait… Ça ressemble à… un krach.

(source: boursorama)

Quand à la contradiction entre la dégradation de la note US et le refuge représenté par les bons du Trésor, visiblement Mr.Marché a fait son choix…

(CercleFinance.com) – De façon paradoxale, les Bons du Trésor gagne de l’attrait à la suite de la dégradation, pour la première fois de son histoire, d’une note sur la dette souveraine américaine. Reflétant un afflux sur l’obligataire, le rendement du T-Note à 10 ans chute ainsi quinze points de base à 2,41%.

Vendredi, S&P a abaissé la note long terme des États-Unis de ‘AAA’ à ‘AA+’, tout en maintenant une perspective ‘négative’ et la note court terme ‘A-1+’. L’agence de notation justifie sa décision par un compromis budgétaire au Congrès jugé insuffisant pour ‘mettre la dette du pays sur une tendance soutenable’.

Cette dégradation de note, en grande partie anticipée par les marchés, n’entraîne pourtant pas un rejet des Bons du Trésor par les investisseurs, bien au contraire.

Ce qui me conforte dans l’idée que:

– les agences de notations ne sont pas bien utiles (n’oubliez pas qu’elles n’ont rien vu venir de la crise de 2008). Moi aussi je peux regarder par la fenêtre et dire « je vois une dégradation de la météo. Regarde, il pleut. »

– j’aimerai avoir un ami dans une agence de notation, pour pouvoir me faire plein d’argent facilement. Comment ça, ça s’appelle un délit d’initié ? Mais non voyons, je parie sur la baisse juste parce que je suis un peu déprimé en ce moment, pas parce que mon ami vient de me dire qu’il allait dégradait la note de ceci ou de cela.

– ça serait marrant qu’il y ait 3 agences de notations européennes, 1 brésilienne, 1 indienne et 2 japonaises. Comment ça, on pourrait créer une agence de notation américaine qui noterait les agences de notation. Et JPM pourrait en profiter pour sortir un turbo-CDS-derivatif qui coterait le spread entre les prévisions des différentes agences indexé sur l’agence de notation des agences de notations.

– j’aimerai aussi avoir un ami dans cette méga-agence de notation

– « promis, après 2008, on va réguler la finance » (les politiques). « bien sûr, en attendant, il faudrait juste nous renflouer pour qu’on puisse contin.. heu réguler comme vous dites » (les financiers)

Je me disais hier, que décidément, les règles avaient changé. En fait, pas tant que ça:

– nouveau record de l’or (avec des prévisions très élevées, qui valent ce qu’elles valent, mais assez logiques : http://www.zerohedge.com/news/shocker-jpm-sees-gold-2500-year-end )

– le franc suisse continue de grimper contre la plupart des devises

– étonnement le dollar reprend de la vigueur

Après, sur du moyen terme, ça reste à voir…

Bon, et n’oubliez pas, pas de raison de paniquer si on suit un système cohérent ayant un risque calculé. Et surtout, il sera encore temps de ramasser des titres bradés quand l’orage sera passé. Ça fonctionne depuis le temps de Graham, alors, il n’y a pas de raison que cela change (à moins bien sûr de prédire la fin du monde, ce qui est autre histoire…)

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.