Actu du Jour: un important gisement de terres rares découvert dans le Pacifique, près du Japon

Une découverte d’un important gisement sous-marin de terres rares a été faite près des côtes japonaises par une équipe de géologue menée par le Pr.Yasuhiro Kato.

L’estimation porte sur 6,8 millions de tonnes, ce qui correspond à plus de 200 ans d’utilisation industrielle japonaise au rythme actuel.

Les terres rares (formées de 17 métaux indispensables aux applications nombreuses de la hi-tech allant des écrans plats aux éoliennes) sont actuellement extraites à 95% en Chine, qui limite les exportations.

En passant, ces découvertes ne sont pas nouvelles dans la zone: http://www.lefigaro.fr/matieres-premieres/2011/07/04/04012-20110704ARTFIG00449-le-japon-decouvre-d-enormes-gisements-de-terres-rares.php

Il faut savoir également que l’extraction des terres rares est complexe et polluante. Les gisements ne seront pas opérationnels avant 10 ou 20 ans.

Cependant, les tenants du « peak everything » misant sur une pénurie généralisée de matières premières risquent encore de devoir attendre. En effet, il reste encore beaucoup de territoires inexploités,comme le Groenland, les fonds océaniques et l’Antarctique. Et je ne parle pas seulement des ressources en terres rares. Bref, il reste encore pas mal de choses à découvrir et à exploiter.

Bien sûr, il y aura un coût environnemental, mais que ne ferions-nous pas pour encore un peu plus de croissance ?

 

En passant, je vous conseille vivement de vous méfier des nombreux fonds d’investissements avec « rare earths » ou « rare metals » dans leur nom. Ils ne se valent pas car tout dépend quelles sont les entreprises en porte-feuille.

Je vous mets ce graphique, non pas pour vanter les mérites de ce fond précis, mais juste pour vous montrer que, malgré de nombreux articles dans la presse spécialisée sur « la pénurie organisée par la Chine », etc, cela reste un secteur très spéculatif.

Ceci dit, en cas de franchissement de la ligne de tendance baissière datant d’avril 2011 et de la MM200, il y aura sans doute une opportunité de trade (avec stop loss et money management bien sûr !) si vous vous sentez de spéculer sur les terres rares (remarquez que je dis bien « spéculer » et non pas « investir »).

Autrement dit, vous pouvez vous appuyez sur tout un tas de raisonnements valables, mais certainement pas sur la simple idée que « les terres rares sont rares et il y aura une pénurie dans l’avenir, ça va finir par monter fort ! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.