Le cauchemar du trader et comment l’éviter

cauchemar

© Stefan, Flickr CC

 

Ça y est.

Tous les indicateurs sont au vert.

Mon système de trading donne des signaux d’achat imparables.

Je met du levier, ça va être rentable !

Dans le doute, je reste à côté pour couper la position manuellement.

On sait jamais, il faut toujours être prudent.

Et………


… Pas de chance.

Non, mais ça va remonter.

Oh noooonnnnnnnnnnnnnnnnnnn !!!!!!! Ca plonge. Incroyable. Qu’est-ce qui se passe ???

Allez, j’en remet une couche avec cette seconde vidéo, très instructive sur le plan psychologique.

En passant, remarquez tout de même que la langue anglaise est assez pauvre en ce qui concerne les insultes.

Tenez, la preuve est là à travers ce résumé quelque peu particulier de l’excellent Pulp Fiction:

J’espère que vous ne vous êtes jamais (ou ne vous trouverez jamais) dans la situation décrite dans les deux premières vidéos (ni dans la troisième d’ailleurs !).

Mais savez-vous qu’il existe un moyen simple d’éviter ces scènes cauchemardesques ?

Il suffit de placer un stop loss.

Evidemment, les stop loss ne vous garantiront pas un système rentable pour autant et peuvent même être une source de perte pour un système autrement rentable s’ils sont mal placés. Mais ils sont INDISPENSABLES pour espérer durer en trading.

Il faut ABSOLUMENT en utiliser, que ce soit des stop larges de sécurité pour éviter des événements « improbables » de type flash krach ou mieux, des stop bien placés suivant une logique éprouvée, que ce soit sous forme brute ou sous forme de hedge (position opposée), mais il faut en avoir.

Le reste, c’est de la loterie.

 

6 Réponses à “Le cauchemar du trader et comment l’éviter”

  1. Excellentes ces deux vidéos!

    Perso je préfère mettre un stop loss assez éloigné pour ne pas être dérangé par le bruit ambiant, style à 10%-15% en-dessous de ma position d’achat. Ça me permet d’éviter de me faire sortir trop facilement par les teneurs de marché aussi.

    En général, j’essaie de sortir avant, aux alentours des 7%-8% de pertes maximum manuellement. Le stop loss est vraiment le dernier recours.

    Ben

  2. Bonjour,

    Effectivement, ça fait partie du kit de survie du trader : connaître sa perte maxi tolérable et placer un ordre stop en fonction.

    A titre personnel, je recherche un niveau « technique » ou graphique pertinent (un support, un ratio de Fibonacci), je retire un pouième de plus pour ne pas être sorti sur un faux signal.

    Je regarde la différence entre mon entrée et mon stop, et je dimensionne mon ordre en fonction.

    Ainsi, pour l’exemple, si j’accepte de perdre 2% de mon portefeuille sur une opération que j’ai un portefeuille théorique 100.000 euros, j’accepte donc de perdre 2.000 euros. Si mon stop est à 2 euros au niveau de mon point d’entrée, j’en achète 1.000.

    Je n’ai pas ta patience pour trouver ce type de vidéo 😉 – merci, ça illustre bien le sujet.

    Bonne journée,

  3. Les vidéos sont excellentes!
    C’est clair qu’il faut avoir le coeur bien accroché pour trader!!!

  4. mathieu dit :

    Très drôle les vidéos ! C’est quand même incroyable qu’ils n’aient pas pensé à mettre un stop…Moi même j’ai mis du mal à savoir où le placer au début puis je suis tomber là dessus :
    http://www.en-bourse.fr/le-meilleur-endroit-pour-placer-les-stops/
    C’est la méthode que j’utilise. Plus c’est simple, plus c’est pratique, je n’aime pas me compliquer la vie.

  5. […] Si vous restez collé sur votre écran, vous allez vous fatiguer inutilement et finir par faire des erreurs puis craquer. […]

  6. Génial ces vidéos ^^ j’ai bien ri 🙂

    Seb

Ajouter un commentaire