La situation du Franc Suisse – Positions ouvertes sur EUR/CHF

Depuis septembre 2011, la Banque Nationale Suisse a fixé un plancher sur la parité EUR/CHF à 1,20.

Très bien. Jolie décision.

Concrètement, cela signifie que la BNS achète des euros en vendant des francs suisses à chaque fois que la parité approche ce seuil.

Voilà ce qu’on voit depuis quelques semaines, depuis le très fugace enfoncement du plancher, à 1.997  le 5 avril dernier.

(graphique en 4H)

Clairement, la BNS défend coûte que coûte ce seuil.

En passant, je ne connais pas un seul exemple de banque centrale ayant réussi à défendre durablement un seuil tant que les raisons fondamentales allaient logiquement contre ce seuil, avec l’aide bien sûr des spéculateurs.

Je ne vois pas pourquoi la BNS (qui est loin d’être la Fed…), pourrait accomplir ce miracle. Sauf évidemment si les raisons fondamentales changeaient (fin, dans des conditions convenables, de la crise grecque, redémarrage de l’économie mondiale, assainissement de la crise des dettes, visite du Père Noël au G8, etc). Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, je n’y crois pas trop, en tout cas pas avant que le seuil ne cède.

Lorsqu’on regarde les positions ouvertes sur les contrats futures globex sur le franc suisse, on remarque que les traders sont fortement vendeurs de CHF. Nous sommes à des niveaux plus bas qu’en juillet 2010, lorsque le franc suisse s’est fortement apprécié.

Sur le Forex, on peut regarder les données fournies par Oanda, qui me semblent relativement fiables et représentatifs, vu la relative importance des volumes de ce courtier.

Le ratio des positions ouvertes représentent le part des différentes paires majeures ayant des positions ouvertes (longues ou courtes). Il est donc normal que l’EUR/USD soit majoritaire.

Les données intéressantes sont à voir dans les ratios des positions longues/courtes.

En effet, des valeurs élevées (disons >80%) sont pour un contrarien un signal important.

La logique voulant que le marché va toujours là où la minorité peut gagner le plus (et donc, où la majorité perd), on constate que l’EUR/CHF est extrêmement haussier. Cela signifie donc qu’une écrasante majorité des traders sont longs sur la paire, espérant une intervention de la BNS pour soutenir l’Euro. Remarquez au passage les fortes positions haussières sur l’argent et l’or, qui plaideraient donc plutôt sur une correction baissière (voir http://www.investisseur-particulier.fr/une-affaire-en-or-2eme-partie ).

En gros, ce qui se passe en ce moment est dû à des positions massives à l’achat sur l’EUR/CHF avec des prises de gains rapides, ce qui maintient la paire dans une volatilité particulièrement basse. On croirait voir le graphique de l’EUR/DKK (couronne danoise, officiellement pegguée à l’euro) !

(taille 1448 × 725 pixels, cliquez-dessus pour agrandir)

Et comme souvent, le calme précède toujours la tempête. Une faible volatilité précède toujours avant une hausse fulgurante de la volatilité.

Cela signifie en gros deux choses, soit les spéculateurs gagnent et forcent la BNS de lâcher sa barrière, et là, la paire va plonger de plusieurs centaines de pips d’un seul coup. Soit la BNS parvient à maintenir sa barrière, la crise grecque se tasse, et la paire EUR/CHF va grimper quelques temps. Comme tout le monde est déjà à l’achat, le mouvement risque d’être moins violent, à moins bien sûr que la BNS (éventuellement en conjonction avec d’autres banques centrales) en profite pour remettre une couche et provoquer ainsi un mouvement violent.

Il se peut également que, pour « nettoyer le marché, la BNS laisse craquer volontairement son seuil de 1.20, avant d’intervenir. Comme ça, tout le monde sera pris à contrepied, à la fois les baissiers et les haussiers.

Pour tout vous dire, il y a un autre argument pour donner la mesure du mouvement violent qui pourrait se produire sous peu, mon courtier m’a envoyé ça cette nuit:

Cher Trader,

Mon courtier vous informe que nous allons augmenter la marge requise sur la paire EURCHF. A partir du Vendredi 25 Mai 2012 (19:00 CET), l’exigence de marge pour cette paire de devise sera augmentée de 100%. Avec ces nouvelles conditions, un compte possédant par exemple un levier de 1:200 nécessitera une marge de 1000 EUR pour ouvrir une position de 1 lot sur l’EURCHF, au lieu des 500 EUR précédemment.

Veuillez donc vérifier vos positions sur l’EURCHF si vous en avez, en tenant compte de l’effet que ce changement pourrait avoir sur votre niveau de marge requise ainsi que sur votre niveau de trade out.

Une augmentation de 100% de la marge n’est pas une chose courante, et encore moins sur une paire majeure !

Que devrait faire l’investisseur particulier ?

– quand on ne sait pas, on ne fait pas. Autrement dit, il y a assez de paires sur le Forex pour éviter de vous préoccuper de l’EUR/CHF. Tenez-vous à l’écart.

– si vraiment vous voulez trader cette paire, prenez bien conscience, qu’à moins d’avoir des stop garantis à 100% (et en lisant vos conditions générales, vous verrez que l’immense majorité des courtiers proposent des stop garantis à 100% seulement pendant les conditions de marchés normales. Autrement dit, ils ne garantissent rien du tout.), je vous conseille vivement d’utiliser très peu de levier et de prendre en compte un slippage très important de vos ordres. De plus, veillez, une fois de plus, à placer vos trades avec un rapport gain/risque très correct. Par exemple, personnellement, je joue avec un levier ridicule (1/5ème environ, non pas 5, mais bien 1/5ème, autrement dit, je ne risque presque rien) plus pour voir le comportement de mon courtier en cas de fort mouvement que pour espérer un gain (mais j’ai tout de même un rapport gain/risque de près de 10, chaque sous est un sous!).

Bon trades, et oubliez la Suisse (ou alors pour ses chocolats et ses montagnes) quelques temps !

 

 

 

11 Réponses à “La situation du Franc Suisse – Positions ouvertes sur EUR/CHF”

  1. stephane dit :

    Bonjour thomas,avec quel broker forex travaillez vous?
    Un grand merci pour tout votre travail.
    cordialement stephane

    • L'Investisseur (très) Particulier dit :

      Bonjour Stéphane,

      J’utilise Activtrades et Dukascopy. La notification dont je parlais dans mon article provenait d’Activtrades (mais j’imagine que d’autres brokers font de même, j’espère !)

      De rien, cela fait toujours plaisir de recevoir un petit merci en guise de premier message !

  2. WWJD dit :

    En effet aujourd’hui la paire EUR CHF fait du trampoline vers le haut !!

    • L'Investisseur (très) Particulier dit :

      Oui, et la montée n’a même pas tenue une heure, ce qui donne une bougie en daily très originale…

  3. Jérôme dit :

    Certains professionnels estiment que la Banque Nationale Suisse ne parviendra pas à tenir ce seuil et que l’EURCHF va s’écrouler à 0.80 pratiquement d’un seul coup. Avec une augmentation de 100% de marge ça risque d’être un peu chaud… et je n’ose pas non plus imaginer l’impact que ça aurait sur l’économie suisse.

    • C’est ça de vouloir gérer à peu près sainement l’économie, avec peu de dettes.. Forcément, ça attire des gens :o)
      Personnellement, j’avais une (très petite) position spéculative à la hausse, que j’ai clôturée pendant les rebonds de ces derniers jours et j’ai annulé mon ordre à la baisse. C’est trop incertain pour moi et il y a mieux à faire sur d’autres paires…

      L’économie suisse va en prendre un coup, c’est sûr, mais il faut voir ce que cela donnera d’ici quelques années.

      Depuis ces dernières années, j’ai l’impression que c’est à celui qui baisse le moins qui monte au final… Donc je ne m’inquiète pas plus que ça pour l’économie suisse…

    • L'Investisseur (très) Particulier dit :

      Avec plus de deux ans de décalage, mais oui, le mouvement a été brutal aujourd’hui !

  4. Jérôme dit :

    Il faut quand même savoir que derrière une économie qui est encore très robuste, certains secteurs comme l’industrie d’exportation souffrent énormément. Actuellement c’est l’horlogerie et le luxe de manière plus générale qui soutiennent le tout, grâce à une forte demande chinoise. Mais la Suisse a de gros défis devant elle, avec la faiblesse de l’euro et le grand démantèlement du secteur financier à cause des pressions fiscales venant des USA et de l’Europe.

    La chance du pays, hormis l’industrie du luxe, c’est sa force dans le domaine de la santé, les biotechs, les pharmas, les chimiques, le médical et par dessus tout, le dynamisme de ses PME, grâce à une très grande souplesse du marché du travail et de très faibles entraves étatiques.

  5. L'Investisseur (très) Particulier dit :

    En passant, Saxo Banque s’y met aussi. Je viens de voir ça:
    « En raison de la situation sur les marchés Européens, Saxo Banque change la marge requise pour le Franc Suisse (CHF). Ce changement impactera toutes les positions CHF spot, Forward et les Options de change. Les changements de marge suivront le calendrier suivant:
    Niveau de marge actuel: 1%
    Marge requise à partir du 14 juin: 2%
    Marge requise à partir du 21 juin: 4% »

    Le temps (et les courtiers) se couvrent…

  6. L'Investisseur (très) Particulier dit :

    Et ça continue. Activtrades vient de multiplier par 8 toutes les marges nécessaires de toutes les paires liées à CHF et doublera encore (donc X16 en tout) celles-ci d’ici le 27 juin prochain.
    Cela signifie qu’au lieu d’avoir un levier maximal de 1:400, on se retrouvera avec 1:25 sur les paires CHF…
    Heureusement que je n’utilise pas beaucoup de levier et qu’il ne me reste qu’un trade long terme sur le CHF/JPY…

    Quoiqu’il en soit, les courtiers attendent des gros mouvements sur le franc suisse…

    N’oubliez pas que les stop loss ne sont PAS garantis (sauf exceptions contractuelles payantes de certains brokers) et qu’avec un peu trop de levier, ça peut vite faire mal….

  7. […] – Comme je le disais il y a déjà plus de 2 ans, mieux vaut se tenir à l’écart de ce qu’on ne peut pas contrôler ni comprendre: http://www.investisseur-particulier.fr/la-situation-du-franc-suisse-positions-ouvertes-sur-eurchf#co… […]

Ajouter un commentaire