La mode des options binaires

Le trading des options binaires (que l’on appelle aussi parfois options digitales) est en plein démarrage en France. Comme toujours, le marché de la Finance cherche sans cesse de nouveaux produits à proposer. Pas si nouveaux que ça d’ailleurs, puisque les options binaires sont utilisées depuis des années.

Qu’est-ce qu’une option ?

Une option est un produit dérivé, contrat entre deux parties, qui donne à l’acheteur le droit (le vendeur est en revanche tenu de vendre) :
– d’acheter (option d’achat, appelée aussi call)
– de vendre (option de vente, appelée aussi put)
… une quantité donnée d’un actif sous-jacent (action, obligation, indice boursier, devises, matière première, autre produit dérivé, fonds, inflation, etc.)

– à un prix précisé à l’avance (prix d’exercice ou strike en anglais),
– à une date d’échéance donnée (option dite européenne),
– ou durant toute la période jusqu’à échéance (option dite américaine),
avec un mode de règlement fixé à l’avance (livraison du sous jacent ou seulement du montant équivalent).
Ce droit lui-même se négocie contre un certain prix, appelé prime, ou premium.

Les options s’échangent à la fois sur des marchés d’options spécialisés au sein de bourses, et sur les marchés de gré à gré.

Pour simplifier, les options sont un peu comme des assurances: on paie une prime, en échange, l’assureur paie une indemnisation en cas d’événements couverts par la prime.

Qu’est-ce qu’une option binaire ?

Il s’agit d’un produit dérivé d’une option (qui est déjà un produit dérivé). On peut aussi dire que c’est une option exotique de seconde génération. Déjà là, vous remarquerez que ça sent à plein nez le produit compliqué dont le but est de couvrir des couvertures entre banques… Vous savez ce genre de produits qui font que le marché financier international est devenu un gros n’importe-quoi où plus personne ne s’y retrouve vraiment. Enfin, revenons à nos moutons binaires.

En gros, les options binaires fonctionnent comme les options traditionnelles. Lorsque vous investissez dans une option binaire, vous prenez position pour ou contre un résultat particulier. Si vous aviez raison, vous recevez un paiement fixe, et si vous aviez tord, vous perdez le montant investi dans l’option.

Par exemple, si une option binaire paie 85% et indique que la paire EUR/USD (par exemple, on pourrait prendre tout un tas d’autres actifs sous-jacents)  clôturera au dessus de 1,50 le 1er septembre 2011.  Si vous pensez que cela se produira, vous achetez l’option. Si vous pensez que cela ne se produira pas, vous la vendez.

Admettons que vous investissiez 100 €, si l’option paie 85% (sachant que la plupart des options binaires paient entre 75 et 85%), cela signifie que vous la revendrez avec un bénéfice de 85 € si vous aviez raison. Vous remarquerez que cela donne un rapport gain/risque de 0,85, ce qui n’est pas bien terrible.

Cependant, admettons que vous soyez à 10 jours de l’échéance et que le cours de l’EUR/USD soit à 1,40. Il est fort probable que l’option se négocie à un cours très faible. Si vous achetez à ce moment, et que par miracle l’euro grimpe en dix jours de dix cents (c’est peu probable, mais ça arrive…), vous allez gagner gros pour un rapport gain/risque bien meilleur.

Quel est l’intérêt des options binaires ?

Pour moi, il y en a peu pour le particulier.

Pourquoi ?

– on traite avec des dérivés, cela veut dire qu’il faut faire un effort pour comprendre ce qu’on achète. Ne trouvez-vous pas que les graphiques boursiers sont déjà assez compliqués par eux-mêmes ?

– les options servent à se couvrir, on paie donc ce service comme on paie une assurance. Là encore, les calculs pour savoir les frais exacts sont plus complexes que de regarder des commissions d’un courtier (et éventuellement un spread).

– je me méfie des phénomènes de modes, lorsque l’on propose des produits complexes au grand public en claironnant qu’avec ce nouveau produit, c’est vraiment enfantin de gagner de l’argent, c’est forcément qu’il y a anguille sous roche.

– les produits proposés au grand public intègrent des options à échéances très rapprochées (15 minutes par exemple), avec des plateformes très simples et colorées, ce qui pousse encore un peu plus vers un « trading jeu de casino ».

– quand on fait une recherche sur les options binaires sur internet, on tombe presque exclusivement sur des sites ayant un fort parti-pris (éventuellement, en le maquillant sous un site « pédagogique ») pour un courtier… De là à penser que ce sont des sites publicitaires « déguisés »…

Attention, je ne dis pas qu’on ne peut pas gagner de l’argent avec les options, mais simplement, qu’avant de toucher à des produits complexes, il faut déjà maîtriser les produits « simples ». Acheter un call CAC40 demande une analyse de l’évolution future du CAC40. Le piège pour l’investisseur particulier est à ce niveau. Les courtiers spécialisés lui font croire que c’est facile et à la portée de tout le monde alors qu’en vérité, il s’agit bien de trading, ce qui signifie qu’on est sur le même marché que les professionnels. Et devinez qui va se faire plumer en premier ?

Phénomène de mode ?

Les publicités pour des « courtiers » spécialisés dans les options binaires pullulent en ce moment. Évidement, un bon nombre d’entre eux, au marketing internet souvent très agressif, émanent d’entités financières pas toujours très bien identifiées.

Je vous conseille donc fortement de regarder à deux fois où vous placez votre argent et à ne pas vous laisser attirer par des publicités clinquantes vantant les gains hypothétiques que vous allez réaliser très facilement !

En passant, l’AMF ne s’y est pas trompé et a émis un avertissement que vous pouvez consultez ici : http://www.amf-france.org/documents/general/9961_1.pdf

Certes, l’AMF est aussi (surtout?) là pour que tous les marchés soient bien réglementés (comprendre « taxés ») et donc cela s’explique aussi de cette manière, mais tout de même, personnellement j’ai toujours eu une méfiance naturelle quand il s’agit d’envoyer de l’argent à une personne inconnue dans une destination lointaine…

Après, chacun fait ce qu’il veut, mais je pense que l’investisseur particulier n’a pas grand intérêt à risquer son argent sur des options binaires

9 Réponses à “La mode des options binaires”

  1. Jonathan dit :

    Salut,

    Je partage ton avis depuis mon expérience sur ClickOptions quelques années en arrière. En plus, il faut voir à combien s’élève les frais par rapport à un broker classique car dans le cas de clickoptions, c’était assez exorbitant, ce qui rends la tâche plus difficile encore pour être rentable.

    Maintenant bon courage à ceux qui veulent se compliquer la tâche en utilisant des produits plus compliqués. J’aimerais bien savoir quels avantages il y aurait à trader sur les options si il en a. Donc si quelqu’un en voit, je serais ravi de connaître ça.

    Au plaisir 😉

  2. L'Investisseur (très) Particulier dit :

    L’avantage est pour le courtier :o) Comme quoi, il y a toujours un avantage quelque part !

  3. Achat Or dit :

    Bonjour,
    c’est le coté bourse facile qui séduit, je pense.
    Je ne fais pas de trading AT mais je pensais que les obtions binaires seraient plus faciles à trader pour des « pro » du forex ou de l’AT intraday car plus simples (haut /bas)

    • L'Investisseur (très) Particulier dit :

      Bien sûr, les gens recherchent toujours la facilité et s’étonnent ensuite qu’ils se font fait avoir ! Je ne doute pas que les pro de l’intraday peuvent s’en sortir hum, disons qu’il doit y en avoir!), mais je ne connais pas de particuliers gagnants sur de l’intraday (ne serait ce que par la nécessité de rester devant son écran toute la journée…)

  4. asu dit :

    Je cherchais sur un internet un avis qui serait défavorable vis à vis des options binaires … en voilà un qui me met en garde eheheh !!

    Moi la bourse je n’y connais rien et même je m’y perd un peu … seulement je cherchais un petit moyen simple de placer un peu d’argent qui serait rentable un peu plus rapidement qu’avec un simple compte épargne (en comprenant bien sur le risque de les perdre). Et la je vois quoi « les options binaires », pleins de sites mettant en avant la rentabilité de cette méthode.

    Je trouve la méthode des options binaires très intéressante mais y a t’il des sites sérieux pour ça ou ce n’est strictement que de la poudre au yeux ? Existe t’il des méthodes pour faire fructifié son argent avec un minimum de risque ? Y a t’il une raison concrête pour que les banques ne proposent pas ce genre de service (risque financier ou autre).

    Je trouve ton analyse toute fois très intéressante et honnêtement je vais suivre tes recommandations ^^.

    NB: excusez mes questions de novice peut être ridicule.

  5. L'Investisseur (très) Particulier dit :

    Bonjour,

    Tu dis que tu n’y connais rien à la Bourse. C’est normal et il faut bien commencer un jour!
    Ceci dit, le trading des options n’est certainement pas fait pour des débutants.
    Attention, je ne dis pas qu’il est difficile de faire ce trading (les courtiers en vogue expliquent à tout va comment c’est simple et enfantin), mais qu’il est difficile de ne pas perdre de l’argent sur ce marché. Le principe même des options binaires est défavorable (on gagne moins que ce que l’on risque de perdre), un peu comme au casino.

    Personnellement, je n’y touche pas et je ne peux pas vous conseiller un courtier sérieux.
    Par contre, je peux vous mettre en garde envers tous les sites qui font croire que vous allez gagner en 2h votre salaire du mois !
    Réfléchissez un instant, si c’était si facile, tout le monde gagnerait !
    TOUS les marchés sont basés sur un fait: la minorité ne peut gagner que parce que la majorité perd.
    Alors, oui, il y a des traders qui gagnent avec les options, mais certainement pas sans expérience et avec des courtiers « casino »!

    Si vous voulez un bon conseil, ouvrez un compte titre chez un courtier valable, ou mieux un PEA, achetez régulièrement des SICAV ou des actions bien choisies et vous verrez qu’en quelques années vous aurez réussit à gagner bien plus que ce que vous aurez perdu avec des options binaires !

    Je sais que la tentation de gagner beaucoup très rapidement est grande, mais sans expérience préalable, il faut oublier cela.
    Prenez le temps d’APPRENDRE.

    Si les banques sérieuses ne proposent pas d’options binaires, c’est peut être parce qu’elles ne sont pas des casinos…

    PS: Si vraiment tu veux essayer, cherche un bon courtier (je ne pratique pas ce genre de trading donc je n’en connais pas mais il me semble que WHS Selfinvest propose des binaires et à priori, il s’agit d’un courtier respectable) et investis une petite somme (quelques centaines d’euros) après avoir essayé des démos et développé une méthode. Et lorsque tu auras tout perdu, tu auras payé peu cher cette expérience et si la chance te sourit, alors reprend tes sous et ne continue qu’avec tes gains…

    Bon courage ! Et n’hésite pas à partager tes recherches ici, je suis sûr que cela intéresse du monde si j’en juge par certains mails que je reçoit…
    (pour la petite histoire, on m’a proposé des bannières de pub pour des courtiers d’options, mais à part celles qui peuvent aléatoirement apparaître sur ma bannière google ads, vous n’en verrez jamais ici ;o)

    Ah oui dernier point, la seule chose qui peut être ridicule, c’est de ne pas oser poser une question et de subir un préjudice par la suite parce qu’on avait pas de réponse !

  6. gilles dit :

    Je pense aussi que ce qui séduit dans les options binaires est la simplicité du système: on investit à la hausse ou à la baisse sur un actif et sur une courte période. C’est simple, rapide et on voit tout de suite le résultat: voila les avantages !
    Par contre si on veut mettre les chances de son côté, on se rend compte rapidement que c’est une affaire de spécialiste qui demande une analyse fine du calendrier économique avec toutes ses subtilités !
    Ca demande donc du temps et un apprentissage plus ou moins douloureux 😉

  7. yves dit :

    Je cherche un courtier sur internet qui propose des options binaires à la journée ou à la semaine mais je ne trouve pas car les informations qu’ils communiquent ne sont pas détaillées … Est-ce que vous en connaissez ?
    merci

    • L'Investisseur (très) Particulier dit :

      Bonjour, et désolé pour le délai de réponse, je viens juste de rentrer de 3 semaines de vadrouilles… Je ne trade pas les options binaires car je trouve que cela tient plus de la loterie que du trading, et je connais donc pas les détails des meilleurs courtiers.
      Le premier point qu’il faudrait éviter, c’est d’ouvrir un compte chez un des nombreux pseudo-courtiers non réglementés. Sans vouloir faire de publicité (je n’ai jamais eu de compte chez eux), je sais qu’IGMarkets proposent des options binaires avec des échéances variables. Et à priori, c’est un courtier normalement sérieux. C’est déjà ça.
      Bon courage !

Ajouter un commentaire