La fin du plancher à 1,20 pour le Franc Suisse

franc suisse

La BNS a aboli ce jeudi 15 janvier 2015 le cours plancher du franc suisse face à l’euro, qu’elle avait fixé à 1,20 CHF pour 1 €. Elle maintenait ce plancher depuis plus de trois ans.

A maintes reprises, j’ai lu, le président de la direction générale de la Banque Nationale SuisseThomas Jordan, qui affirmait que le plancher à 1,20 allait être maintenu aussi longtemps que nécessaire;encore récemment, il claironnait que cette parité était une nécessité absolue !

La semaine dernière, la BNS a publiée les chiffres pour 2014, et le bilan a montré des profits importantes (38 milliards de CHF). A-t-elle profité de cette réserve pour décider d’arrêter de soutenir l’impossible plancher ?

Quoiqu’il en soit, cette décision a été une véritable surprise pour tout le monde, et la paire EUR/CHF (et toutes celles liées au CHF) a carrément explosé avec un pic de près de 30% ! Quand on parle de devises, il faut savoir que des variations de quelques pourcents sont déjà très significatives sur plusieurs jours, alors que là, on a assisté à un véritable déluge en quelques minutes !

Il devait y avoir de très nombreux ordres de vente sous ce plancher, car s’il était enfoncé, il était logique qu’il y ait un gros mouvement de ce type. La BNS a peut-être fait ce choix pour « nettoyer » le marché brutalement.

Parallèlement à cette décision, elle a abaissé les taux d’intérêt des dépôts un peu plus loin en territoire négatif (et oui, il faut payer pour garder des Francs Suisses !) à -0.75%.

Cependant, cela ne suffira certainement pas à endiguer les flots d’investissements étrangers.. Donc l’évolution future du Franc Suisse risque d’être préoccupante.

Notons également que la BCE va lancer sa politique de rachats de dettes souveraines le 22 janvier prochain, ce qui logiquement devrait affaiblir un peu plus l’euro. Peut-être que la BNS a vu venir une bataille perdue d’avance et a préféré se désolidariser de la BCE pendant qu’il en était encore temps ?

Évidemment, il va y avoir quelques « petits » effets secondaires sur l’économie suisse notamment. La Bourse suisse a d’ailleurs plongée, notamment en ce qui concerne les exportateurs qui viennent de perdre près de 25% de leurs revenus à l’étranger par effet de change !

La liste est liée directement à l’importance des exportations:

Swatch Group (export de montres, -16,35 %), Richemont (luxe, – 15,5%), Actelion (pharmacie -13,7 %) et UBS group (banque -11,7  %), Roche (-8.6%). Nestlé a perdu seulement 6,2%…
En passant, encore beaucoup de prêts immobiliers en Europe de l’Est, notamment en Pologne, sont libellés en Francs Suisses. Ils viennent donc d’exploser, ce qui va immanquablement créer des défauts de paiements, ce qui va creuser les bilans des banques, baisser la consommation de ceux qui continueront malgré tout à payer comme ils le peuvent. Imaginez que votre crédit immobilier augmente du jour au lendemain de 25% environ… C’est exactement ce qu’il s’est passé !

EDIT du 17/01/2015: J’ai oublié de préciser que certaines collectivités locales françaises traînent apparemment également des crédits en CHF… Mais c’est beaucoup moins grave dans ce cas, puisqu’il suffira d’augmenter les impôts locaux pour diluer le problème…

Les Marchés n’aimant pas les surprises, encore moins quand elles viennent en contradiction des affirmations récentes de la Banque centrale d’un pays qui se veut un refuge de stabilité financière, il est probable qu’il sur-réagisse. Et que cette réaction ne soit pas encore terminée puisqu’elle n’a fait qu’à peine de commencer.

Pour vous donner une idée de ce qui s’est passé, regardons quelques graphiques (cliquez sur les graphiques pour les afficher en entier):

Ça, c’était le graphique de EUR/CHF en données quotidiennes jusqu’à hier. On voit bien le plancher à 1,20…

EUR-CHF daily_14-01-2015

 

Ça, c’est le même graphique, mais aujourd’hui… L’échelle du graphique a changé, faisant apparaitre les mouvements de ces derniers jours comme négligeables par rapport à ce qui s’est passé en ce 15 janvier 2015…

EUR-CHF daily_15-01-2015

Si on regarde toujours la même paire EUR/CHF en unité de temps 15 minutes, on voit clairement que le cours du CHF était « peggué » (c’est à dire artificiellement relié à celui de l’euro)

EUR-CHF 15min_14-01-2015

Ça, c’était le graphique après l’affichage de la barre 15 minutes plus tard. On ne voit même plus les variations précédentes, tant elles étaient infimes par rapport aux derniers mouvements d’ampleur…

EUR-CHF 15min_15-01-2015

Et pour d’autres paires liées, c’était la même chose. Ici, CHF/JPY en graphiques 5 minutes. Voyez ce qu’il se passe à 9h30…

CHF JPY 5 min 15-01-2015

En conclusion:

Outre le fait que les banques centrales font bien ce qu’elles veulent, on peut constater plusieurs éléments importants:

– aucune banque centrale n’a jamais pu maintenir durablement un plancher contre des spéculateurs. Aucune. C’était donc prévisible.

– les déclarations des hauts-responsables sont à prendre pour ce qu’elles sont: des déclarations, mais pas des vérités.

– Comme je le disais il y a déjà plus de 2 ans, mieux vaut se tenir à l’écart de ce qu’on ne peut pas contrôler ni comprendre: http://www.investisseur-particulier.fr/la-situation-du-franc-suisse-positions-ouvertes-sur-eurchf#comment-4525

– Dans le Forex, l’imprévisible se produit toujours, au point où on peut se demander si les événements rares ne sont pas la norme. Ceci expliquant cela:

amf_forex

 

– Si on s’amuse avec le Forex, peu ou pas de levier est la seule garantie de succès durable (mais modéré)

 

3 Réponses à “La fin du plancher à 1,20 pour le Franc Suisse”

  1. L'Investisseur (très) Particulier dit :

    En passant, on va pouvoir voir qui parmi les courtiers forex ont les reins solides. Alpari UK en faillite http://www.alpari.com/company-news/posts/2015/january/important-announcement/, Excelmarkets https://www.excelmarkets.com/fr
    IG Markets s’en sort « bien » avec seulement 45 millions de $ de perte, contrairement à FXCM avec ses 225 !
    http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/infos-conseils-valeurs/infos/fxcm-premiere-grosse-victime-de-la-decision-de-la-bns-1025279.php

    Plus que jamais, il faut savoir se diversifier entre courtiers et ne pas choisir n’importe qui (Alpari…)

  2. Adam dit :

    Une des décisions phares de ce début d’année 2015 ! Certains brokers Forex ont perdu énormément oui, c’est dans ces moments là qu’on rend compte qu’il ne faut pas trader sur une seule plateforme…

  3. Raphael dit :

    89% des traders qui ont perdu de l’argent sur 4 ans, c’est énorme, mais c’est le trading, on gagne, on perd… c’est la loi des marchés financiers.

Ajouter un commentaire